Bannière
Bannière

A propos de lynchage: ‘’ Il est interdit en Islam de tuer une personne’’, dixit El hadj Alhassane Soumah, Imam de la Mosquée de Boulbinet


En Guinée, l’année 2016 et début 2017 sont émaillés de plusieurs violences. Il s’agit entre autres de l’incinération vives des présumés, des scènes de suicide et de lynchage dans les quartiers. Suite à ces drames, on se pose la question de savoir si la religion musulmane condamne ou non ces phénomènes ? Notre reporter est allé à la rencontre d’un religieux pour expliquer aux citoyens ce que Dieu a réellement réservé pour ces personnes qui agissent à leurs propres grés.

Selon El hadj Alhassane Soumah, c’est une barbarie religieuse que Dieu et son prophète paix et salut sur lui (PSL) condamnent fermement, ‘’tuer une personne par une autre’’. Pour lui quand on prend quelqu’un en flagrant délit, il doit être soumis à la disposition des autorités qui doivent le juger. Et s’il mérite d’être tué, c’est à elles de le tuer, mai pas par la foule en colère. Et si vous le faites, vous êtes des plus criminels que les autres.

« Dieu condamne cette barbarie. Car une personne n’est pas égale à un animal sauvage. Dieu qui nous a créés. Il nous a mis au dessus de toutes les autres espèces du monde. Même un cadavre, on doit le respecter à plus forte raison qu’une personne vivante », a expliqué Imam Soumah. Avant de rappeler : « Le Coran affirme clairement que la vie humaine est sacrée. Elle ne peut pas être prise sans justification. Donc il est de notre devoir de la protéger. Il est strictement interdit, en islam, de tuer une personne. Alors pourquoi les gens le font maintenant ? Le prophète a dit que le musulman est le frère d’un autre musulman. Donc, par rapport aux violences qui se succèdent actuellement dans notre pays, au cours de ces dernières années, c’est le manque de connaitre l’islam, l’ignorance et l’absence de l’application de la loi dans le pays qui conduit ce phénomène. Un présumé pris en flagrant délit ne doit pas subir le verdict publique et s’il le doit subir, c’est avec les autorités qui doivent le condamné à la hauteur de sa forfaiture, » a-t-il expliqué.

Concernant des cas de suicide, il dira aussi que « Se suicider est une autre chose que le tout puissant condamne. Tous ceux qui se suicident seront condamnés fermement et éternellement dans l’enfer. Une personne qui se suicide, ne fait que précipiter son arrivée à l’enfer. Comment une personne souffrante d’un problème qu’elle l’amène à penser au suicide. Le prophète a dit : « Quiconque qui se suicide, il sera châtié au jour de la Résurrection, à l’aide de l’objet qu’il aura utilisé pour son suicide. Il s’agit d’un pêché majeur et le châtiment qui y est associé relève de la volonté de Dieu », a-t-il conclu.

Par Ibrahima Sory Camara

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha