Bannière
Bannière

Agression du préfet de Coyah : Voici les circonstances de l’attaque, selon son fils


"C’était dans la nuit du 23 au 24 novembre que la résidence de mon père a été attaquée aux environs de 2 heures du matin, quand la pluie menaçait de tomber. Le vent soufflait. Tout le monde dormait. Les bandits sont venus au nombre d’une vingtaine, tous armés et certains habillés en tenues militaires et d’autres en civil. Un groupe a escaladé la cour d’autres ont offensé la porte. Ils ont ligoté le garde de corps avant de lui retirer son arme. Comme s’ils étaient informés, ils ont laissé les deux bâtiments principaux pour foncer à droite où résidait mon père. Ils ont cassé sa porte. Le chef de mission a dit à mon père qu’ils sont venus pour l’éliminer. Mon père a demandé de ne pas l’éliminer, mais de pendre tous ceux qu’ils avaient besoin et de partir. Ils lui ont retiré sa bague.

Après cela, ils se sont mis à le tabasser et à le torturer à mourir. Ils lui ont cassé la mâchoire, le bras, le front. Ils ont fracturé ses jambes. Il a eu assez de choc. En partant, l’un des malfrats lui a cogné avec la crosse de son arme sur la tête. Il ne pouvait plus bouger. Il était couché sur son ventre. Il gisait sur le sang. Il était immobile. A notre arrivée, nous l’avons pris pour l’envoyer d’abord à l’hôpital de Coyah pour les premiers soins, mais ceux-ci n’ont pas pu.

Ensuite, nous sommes allés à l’hôpital Ignace Deen, les urgences étaient débordées. Nous sommes allés à la clinique Pasteur. Il est actuellement dans la salle de réanimation. Il vient de se réveiller. Il commence à communiquer très légèrement.

Mais je confirme qu’ils ont emporté une importante somme d’argent et un écran plat. La gendarmerie est sur les lieux. Ils ont saccagé toute la maison avant de partir" .

A suivre…

Camara Ibrahima Sory

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha