Bannière
Bannière

Alpha Condé : « Le premier défi est de faire en sorte que la Guinée soit la capitale de toute l’Afrique »


Après le 28ème sommet d’Addis Abeba, le président guinéen, le Pr Alpha Condé, a regagné le pays ce jeudi 2 février 2017. A sa descente d’avion, il a été accueilli par une foute en liesse, de l’aéroport international de Conakry Gbessia jusqu’à la place des martyrs à Kaloum.

Au nom de tout le peuple de Guinée, le président de la commission d’organisation de la réception, Sanoussi Bantama Sow, a pris la parole pour adresse les sincères félicitations au président guinéen pour sa nomination au poste de la présidence en exercice de l’union africaine.

Ensuit, vient le discours du gouverneur de la ville de Conakry, Gl Mathurin Bangoura, pour proclamer au nom de la population de Conakry, la bienvenue au chef d’Etat, une manière de témoigner à ce dernier ‘’la grandeur qu’il fait montre au près de ses siens pour qu’il soit nommé à ce poste’’.

Après s’être réjoui de l’accueil qui lui a été réservé, le président Alpha Condé a tenu un discours de dix minutes environ pour remercier le peuple et énumérer quelques avancées du sommet d’Addis Abeba.
« Je dois vous remercier chaleureusement de l’enthousiasme que vous avez montré depuis l’aéroport jusqu’ici. Nous ne devons pas oublier que le premier secrétaire général de l’OUA c’était Diallo Telly, la première présidente de la panafricaine, c’était Hadja Jeanne matin Cissé, le premier secrétaire général de la jeunesse Idrissa Traoré. C’était l’honneur que l’Afrique avait fait à la Guinée pour tout ce que la Guinée avait apporté à la cause de l’Afrique. Mais, ce qui est important à ce 28ème sommet, c’est les avancées extraordinaires que cette assemblée a apportées à l’Afrique. La première, c’est l’indépendance financière de notre organisation. L’union africaine était financée à plus de 70% par les puissances extérieures. Comment voulez-vous dire que vous êtes indépendants, si vous n’êtes pas indépendants financieremnt. Nous avons chargé le président Kagamé de Rwanda de nous faire la proposition afin que nous assumions nous-mêmes la responsabilité. C'est-à-dire, le financement de l’Union Africaine. Ce qui est fait par l’obtention de 0,20% des importations. C’est un acquis fondamental. Sans l’indépendance financière, il n’y a pas d’indépendance ».

Ainsi, le président guinéen, Alpha Condé, a invité les guinéens à l’accompagner dans son combat, surtout un combat de la lutte contre l’insalubrité dans la capitale Conakry. « La réception qu’on m’a faite depuis l’aéroport montre que le peuple de Guinée est prêt pour ce combat. Mais ce combat commence par la transformation de la ville de Conakry. Comment pouvons-nous faire la réunion de tous les chefs africains, si nous avons des saletés partout dans les rues. Alors, l’enthousiaste doit vous amener à changer votre comportement pour que quand les chefs d’Etats viennent ici la Guinée n’ait pas honte. Donc, votre premier défi n’est pas de m’accompagner pour l’union africaine, mais c’est de faire en sorte que la Guinée soit réellement la capitale de l’Afrique ».

Sylla Younoussa


Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha