Bannière

Assainissement : « il ne faut jamais jeter les ordures n’importe où, n’importe comment et n’importe quand » dixit le colonel Naby Youssouf Bangoura


Le programme de sensibilisation sur l’assainissement de la ville de Conakry a été officiellement lancé ce mercredi 14 septembre 2016 sous la présidence du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation. Cette cérémonie s’est tenue sur l’esplanade du stade du 28 septembre dans la commune de Dixinn, en présence du gouverneur de la ville de Conakry, le chef d’Etat-major général des forces armées, les maires et les agents de lutte contre l’insalubrité dans la capitale guinéenne.

Selon le colonel Naby Youssouf Bangoura, Commandant du bataillon génie militaire et représentant du comité technique de gestion du programme d’urgence de déchets solides, cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des instructions du Commandant en chef des forces armées guinéennes, relative à l’implication de l’armée guinéenne, particulièrement le bataillon du génie militaire, dans l’assainissement de la ville de Conakry. « Cette directive qui cadre parfaitement avec les actions civilo-militaires de notre armée nécessite pour sa réussite, l’accompagnement de toute la population de Conakry » indique-t-il.

Par ailleurs, le Colonel Naby Youssouf Bangoura souligne que des résultats encourageants ont été obtenus à l’issue des travaux sur le terrain de tous les acteurs impliqués dans ce programme, avant de faire savoir que des efforts se poursuivent également pour la réussite dudit programme. « À titre indicatif en moyenne journalière, 13. 248m³ (6,624 tonnes) de déchets ont été collectés, transportés et mis en décharge par tous les acteurs sur la période du 24 août au 7 septembre 2016, soit quinze (15) jours de travail.» a précisé le Commandant du bataillon génie militaire. Il a également invité la participation citoyenne de tous les responsables locaux et des marchés pour une mobilisation permanente de la population au tour des bonnes pratiques de gestion des ordures « il ne faut jamais jeter les ordures n’importe où, n’importe comment et n’importe quand » conseil-t-il.

De son côté, le gouverneur de la ville de Conakry, le général Maturin Bangoura a fait entendre : « Nous avons dit aux maires et aux chefs de quartier que l’assainissement de la ville de Conakry incombe tout le monde, c’est n’est pas à l’armée seulement d’assainir la ville. L’armée n’aura jamais ce résultat si elle n’est pas accompagnée par les citoyens ». Il estime que ce lancement va être accompagné des mesures coercitives, dit-il «quiconque qu’on prendra en train de jeter des ordures dans la rue il va être arrêté, nous avons dit ça aux chefs de quartier et aux maires des communes. L’armée va être appuyée par les services techniques du gouvernorat et du ministère, nous avons instruit et nous avons créé la police verte avec tout le matériel qui a été acheté qui viendra en appuie à l’armée, cette police verte veillera à ce que les ordures ne soient pas jetées n’importe comment » a précisé le M. Maturin Bangoura.

A noter que des poubelles ont été offertes aux cinq (5) communes de la ville de Conakry, reparti comme suite : Kaloum : 90 poubelles, Matam : 85 poubelles, Dixinn : 85 poubelles, Matoto : 125 poubelles, Ratoma : 125 poubelles.

Mohamed Soumah

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha