Bannière
Bannière

Assemblée Générale de l’ONU : Alpha Condé appelle à la mise en œuvre de l’Agenda 2030 sur le développement durable


Poursuivant son séjour à New York, le président Alpha Condé a profité de la tribune, à la 71ème Session ordinaire de l’A.G des Nations-Unies, pour exposer l’ensemble des problèmes auxquels son pays est confronté, qui sort d’une longue crise sanitaire causée par le virus Ebola.

Tout en se félicitant de la fin de cette épidémie avec l’aide des partenaires bilatéraux et multilatéraux qui ont permis à la Guinée et ses voisins du Libéria et de la Sierra Leone de se réengager rapidement sur la voie du développement durable, le président Condé a averti, que «la route pour une victoire finale était encore longue».

Selon le chef de l’Etat guinéen, «l’Afrique est un continent avec une population la plus jeune au monde». Mais, il a déploré le fait que «les populations de nombreux pays demeuraient encore vulnérables à cause du chômage et de la pauvreté».

Pour pallier cette situation, il a demandé à la communauté internationale, «d’accélérer la mise en œuvre de l’Agenda 2030 de l’ONU portant sur le développement durable.

«Pour réduire cette vulnérabilité et renforcer la résistance du continent, l’Afrique a besoin de transformations structurelles profondes et d’un secteur privé dynamique. Les pouvoirs publics doivent intégrer les besoins des personnes les plus vulnérables, les jeunes et les femmes en particulier, afin de leur permettre de réaliser leur plein potentiel», a-t-il dit.

Pour M. Condé, «les partenariats public et privé, ainsi que le financement des projets de développement, sont également nécessaires pour accélérer la croissance de l’Afrique».

«L’accès durable à l’énergie est un autre défi pour l’Afrique», a-t-il poursuivi, en soulignant que «700 millions d’africains n’avaient pas accès à l’électricité».

«Un plan solide pour l’électrification du continent est nécessaire dans le cadre de l’Accord de Paris», a rappelé le président de la République de Guinée. Dans cet esprit, il a appelé la communauté internationale, les institutions financières internationales, en particulier, à travailler avec le continent pour aider à construire une Afrique forte.

M. Condé s’est également prononcé sur la situation au Mali. A cet égard, il a dit que son pays est fier de sa contribution à la Mission des Nations Unies dans le cadre de la restauration de la paix et de l’intégrité territoriale de ce pays frère sous la direction de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA), notamment son déploiement d’un bataillon de 850 hommes à Kidal.

«La Guinée a payé un lourd tribut avec la perte de neuf (09) soldats en moins d’un an», a-t-il indiqué, en insistant que «des efforts supplémentaires sont nécessaires pour assurer la souveraineté du Mali et améliorer sa capacité à prévenir de futures attaques».

Source : AGP

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha