Bannière

Au moins 172 migrants guinéens rapatriés de la Libye ont débarqué vendredi à l’aéroport de Conakry


L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), en collaboration avec le Ministère des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger, le Service National de l’Action Humanitaire (SENAH), les autorités libyennes, l’Ambassade de Guinée à Tripoli, et le bureau de l’OIM en Libye, a assuré ce jeudi le retour en Guinée de 172 migrants vulnérables venus de Libye.

Ce rapatriement a été mené à bien à bord d’un vol charter parti de l’aéroport de Mitiga à Tripoli et arrivé à Conakry dans l’après-midi -du vendredi 15 juillet-. Une opération d’envergure financée par le Secrétariat suisse de la migration et l’Union Européenne.

« Au regard du nombre important de migrants demandeurs de l’aide au retour dans cette opération, nous avons jugé nécessaire d’affréter un avion depuis Tripoli jusqu’à Conakry », explique Kabla AMIHERE, Chef de mission de l’OIM en Guinée.

« L’aide de l’OIM consiste ici à la prise en charge du transport des migrants depuis leur pays d’accueil ou de transit, en l’occurrence la Libye, jusqu’à leur ville ou village d’origine en Guinée, où se trouvent leurs proches. Il s’agit d’une composante de notre programme d’Assistance au retour Volontaire et à la Réintégration des migrants – AVRR », ajoute-t-il.

A leur arrivée à l’aéroport Gbessia Conakry, tous les migrants ont reçu une aide financière (l’équivalent de 100 euros) pour faciliter leur transport vers leurs destinations finales.

Avec le soutien du Gouvernement Suisse, l’OIM en Guinée fournit un appui au Gouvernement Guinéen dans l’aide au retour des migrants à travers le programme AVRR depuis 2005. Il consiste à prendre en charge les frais de transports des migrants vers la Guinée et leur accueil à l’aéroport. Parfois elle comprend également l’octroi d’une formation en esprit d’entreprise afin de les accompagner dans la création d’une activité génératrice de revenus (AGR).

De 2005 à 2015, le programme AVRR de l’OIM a aidé 1171 migrants guinéens à se réinstaller dans leur pays. Ils provenaient de plusieurs pays : le Maroc, la Suisse, la Belgique, l’Angleterre, le Niger, la Libye, ou bien encore Malte.

Avec reliefweb.int

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha