Bannière

CAN 2017 : Le Gabon prêt pour la séduction


A quelques jours de la Coupe d’Afrique des Nations, le Gabon, pays organisateur de cette 31e édition, continue sa grande mobilisation. De nombreuses campagnes de promotion à l’échelle internationale et nationale sont organisées afin d’attirer un grand nombre de supporters dans les stades.

La CAN 2017 de football se jouera bien au Gabon, après de nombreux doutes relatifs à la situation de crise post-électorale dans le pays et de la finition des stades. Les autorités mettent les bouchées doubles pour faire de ce rendez-vous sportif, l’un des événements marquants de cette année 2017.

Un véritable pari pour le Gabon, dont la situation politique laissait il y a peu planer des doutes sur la stabilité du pays. « On ne doit pas confondre le football et la politique, la Coupe d’Afrique des Nations doit être un moment de communion au-delà des rivalités, l’Afrique nous regarde, le monde aura les yeux rivé sur notre pays », a commenté l’un des responsables de la Fédération Gabonaise de Football.

Dans la capitale, Libreville, le ton est donné, après le lancement officiel de la vente des billets de la 31e Coupe Afrique des nations de football le 14 Décembre, les affiches aux couleurs de la CAF (Confédération africaine de football) inondent les différentes artères de la capitale gabonaise et des différentes villes qui vont accueillir les différentes phases de la compétition (Oyem, Franceville, Port-Gentil). Des campagnes de promotion sont également lancées sur de grands médias internationaux. Et pour permettre au plus grand nombre de se rendre dans les stades, le prix du billet a été revu à 1000 Cfa pour deux matchs ! Seul petit bémol, certains acteurs prônent le boycott de la compétition.

Côté accueil, on s’attend à une arrivée massive des supporters des autres pays, et sur ce point de nombreux acteurs s’e mobilisent. « Nous avons misé sur le Gabon pour cette édition de la CAN, avec nos différents partenaires hôteliers, nous avons mis les bouchées doubles pour satisfaire à la demande. Sur ce point les choses se passent bien et nos partenaires sont prêts à accueillir tous ceux qui feront le déplacement du Gabon », affirme Guillaume Pepin, directeur Afrique francophone de la plateforme hôtelière Jumia Travel.

Sur le plan sécuritaire, les forces de sécurité sont à pied d’œuvre pour que la « grande messe » du football africain se passe bien. « Nous avons pris toutes les dispositions qui s’imposent pour que tout se passe bien. Nous voulons que les visiteurs se sentent chez eux, et qu’ils passent un bon séjour dans notre pays », confie un responsable de la police nationale. Le Gabon est au demeurant un pays sûr où règne la sécurité.

La CAN revêt un enjeu capital pour le Gabon qui aspire à une diversification de son économie. La réussite de cet événement permettrait de mieux exposer la culture, les sites et autres attraits économiques et touristiques qui pourraient être le déclic de ce secteur, dans un pays doté d’un potentiel naturel et culturel extraordinaires.

In afrik.com

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha