Bannière
Bannière

CAN 2023 en Guinée : Point sur les enjeux de l’organisation


Au cours d’une conférence de presse animée à la maison commune des journalistes ce vendredi 23 septembre, le consultant sportif M. Thierno Saidou Diakité à fait le point sur les enjeux de l’organisation de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations) 2023 en République de Guinée.

Selon M. Thierno Saidou Diakité, cela fait exactement 2 ans, jour pour jour, que la CAF a bien voulu attribuer à la Guinée l’édition de la CAN 2023. Or depuis le 20 septembre 2014, cette nouvelle se repend sur toutes les toiles, mais rien ne transfigure encore dans les préparatifs de cette compétition.

« Ce silence nous interpelle et c’est pourquoi nous avons jugé utile de tirer la sonnette d’alarme à fin d’alerter nos décideurs pour qu’ils se mettent en branle en vue de mettre rapidement en place le Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations, le COCAN. C’est cette structure qui va donc travailler d’arrache-pied jusqu’au déroulement de la compétition, les préalables de l’organisation de la CAN commencent par la mise en place du COCAN, un comité qui va être mis en place sous la signature du président de la République. » A-t-il fait savoir.

A cet effet, M. Saidou Diakité a estimé que le budget national ne peut pas couvrir les besoins de financement des préparatifs de la CAN, « nous seront obligés de faire appel à nos partenaire bi et multilatéraux et peut-être même au secteur privée. »

Dans la même lancé, M. Thierno Ousmane Ly, Ingénieur analyste financier a fait entendre: « On ne peut pas demander au budget national de supporter la mise en place des infrastructures et pour qu’on ait des investissements privés directs étrangers, nous avons l’obligation de créer l’environnement essentiel pour que ceux qui ont de l’argent acceptent de venir investir dans notre pays. C’est tout une procédure à mettre en place, c’est un ensemble de responsabilité ou de pouvoir que les autorités publiques doivent laisser aux secteurs privés pour qu’ils pussent le réaliser. »
En outre, il indique que cette CAN touchera à tous les secteurs de l’économie national, « nous allons développer le tourisme à travers cette CAN. Nous allons faire la formation des jeunes pour faire l’accueil des flous de personnes qui vont arriver et les conditions de vie de ces gens. Mais après ils vont être réintégrés dans les secteurs agricoles, parce qu’ils on déjà eu le minimum d’acquis pour pouvoir être dans d’autres secteurs. »
Par ailleurs, M. Ousmane Ly se penche sur ses inquiétudes en ce qui concerne la réalisation de la CAN 2023 en Guinée. L’Ingénieur analyste financier estime qu’il y a des personnes ou des structures qui sont entrain de chercher à avoir cette CAN, même si c’est dans la médiocrité qu'ils pussent bénéficier des fonds.

« Moi, je voudrais attirer l’attention des gens. D’abord il est important de savoir que la faiblesse de nos institutions dépend de la condition de choix de ceux qui les animent. Deuxièmement, ceux qui disent '' je suis capable de tous faire'', généralement ne savent rien faire. Si vous êtes choisis parce que vous avez autre intérêt que celui de la réalisation de la CAN. Vous êtes sûrs que vous allez à l’échec. Il y a des pays africains où ça s’est passé comme ça. On a mis en place le comité d’organisation et ce comité a été tout de suite dissout parce qu’il ne répondait pas aux attentes. Et ça risquait des retards. Donc,j c’est des privées qui ont repris, c’est le même cas du Mali, Gabon et certains pays » conclut-il.

Mohamed Soumah

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha