Bannière

CAN féminine : le Cameroun et l’Egypte signent l’ouverture de la compétition


La Coupe d’Afrique des Nations féminine 2016, qu’accueille le Cameroun, a débuté du côté Yaoundé le 19 de ce mois. Ce match a mis à la prise le pays hôte contre l’Egypte, au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Elle se jouera du 19 novembre au 3 décembre 2016. Ainsi en a décidé le Comité exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF).

Pour encourager l’ équipe féminine camerounaise, voilà l’engagement qu’a pris le gouvernement vis-à-vis des joueuses, et transmis par le Président de la Fédération camerounaise de football (FECA foot) : « le gouvernement a pensé que c’était bien pour vous encourager. Si vous êtes détentrices du trophée, chaque joueuse percevra 24,475 millions de F. L’entraîneur principal a le double de toutes ces sommes », précise Tombi à Roko…

Spécialement pour ce match d’ouverture, si la victoire est acquise, chaque joueuse percevra 24,4 millions de F.

La délégation égyptienne, composée de 30 personnes, dont 21 joueuses et 9 encadreurs, a débarqué dans la capitale du Cameroun quelques jours avant l’ouverture de ce match.

Les Pharaonnes ont immédiatement pris leurs quartiers généraux au Djeuga Palace de Yaoundé. Qualifiées seulement pour la deuxième fois de leur histoire pour une phase finale de la CAN féminine, les Égyptiennes sont conscientes que la tâche ne sera pas facile face au Cameroun. «C’est un match difficile pour nous, parce que c’est contre le Cameroun, le pays organisateur. Il y aura un public immense et plusieurs médias. Tout cela entraîne une pression énorme» a déclaré Saharel Hawrel, chef de la délégation égyptienne.

Les Camerounaises doivent cependant se méfier de cette formation. Les pharaonnes ont bénéficié d’une solide préparation ponctuée par plusieurs matchs amicaux internationaux notamment contre le Kenya, le Zimbabwe et l’Afrique du Sud. Les Lionnes indomptables sont donc prévenues.

Le Cameroun pays hôte a été deux fois finaliste, lors de la première édition en 1991 et l’édition de 2014. Les supers Aigles version féminine est la nation la plus détentrice de ce trophée avec neuf titres au total sur onze éditions. Et les deux autres sont détenus par la Guinée équatoriale.
https://ssl.gstatic.com/ui/v1/icons/mail/images/cleardot.gif

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha