Bannière
Bannière

CNP-Guinée : Faut-il donner la chance aux négociations avant la tenue du congrès ?


En tout cas, c’est l’objectif que s’est fixé Sékou Cissé, président par intérim du Conseil national du patronat de guinée, en réponse au congrès tenu le samedi dernier à Conakry par un group de personnes ‘’non reconnues’’ au sein du CNP-Guinée.

Suite à cela, Mr Cisse Sékou, désormais reconnu comme président par intérim du CNP-Guinée, a demandé purement et simplement aux membres concernés de se retrouver au tour d’une table de dialogue pour résoudre la problématique de la présidence du Conseil National des Patronats de Guinée qui reste toujours d’actualité.

A l’entame de son intervention, il s’est penché sur l’illégitimité du congrès tenu par El Hann, se proclamant officiellement président du CNP-Guinée, en compagnie de ses compagnons. Il a indiqué aussi que la justice guinéenne a demandé à toutes les parties de surseoir à toute activité afin de rendre sa décision dans le procès qui les oppose sur la présidence de cette organisation.

« Nous étions tous à l’attente de la décision du tribunal de première instance de Kaloum dans le procès qui opposait Mamadou Sylla et Sékou Cissé sur la présidence de cette organisation. A notre fort étonnement, Mamadou Sylla et sa bande ont tenu un congrès le mois d’août dernier. Dans ce congrès, ils ont choisi Kaba Guiter comme président du CNP-Guinée. Nous avions attaqué ce congrès et le tribunal a purement et simplement annulé. Jusqu’à preuve de contraire, je suis le président par intérim du CNP-Guinée », explique-t-il.

Par ailleurs, M. Cissé a invité toutes les parties prenantes à un nouveau congrès du CNP-Guinée. Car, selon lui, la force reste à la loi.

Camara Ibrahima Sory

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha