Bannière

CNP-Guinée : la hache de guerre enterrée entre Kaba Guiter et Sékou Cissé


Le Conseil National du Patronat Guinéen (CPN-Guinée), dirigé par Ansoumane Kaba (Guiter) fait le point sur les avancés judicaires de la guéguerre l’opposant à son ancien rival, Sékou Cissé. C’était au cours d’une conférence de presse qui a eu lieu ce mardi 24 janvier 2017, à la maison de la presse de Coléah.

Pour Kaba-Guiter, il n’y a plus de problème au sein du CNP-Guinée, après la signature d’un protocole d’accord entre lui et Sékou Cissé qu’il considérait d’ailleurs comme son unique rival.

« Depuis mon élection en avril dernier, jusqu’aujourd’hui, il y a eu beaucoup de tracasseries dues aux malentendus et aux contentieux entre Mamadou Sylla et Sékou Cissé, dans lesquels nous nous sommes impliqués en intervenant volontairement. Donc, après huit mois, Sékou Cissé et moi avons décidé d’enterrer la hache de guerre et de travailler main dans la main. Chose qui nous a d’ailleurs conduits à l’élaboration d’un protocole d’accord qui a été homologué par la justice, notamment la cour d’appel », explique, le patron de l’entreprise GUITER S.A.

Pour lui, cette signature de protocole d’accord met définitivement fin à tout contentieux au sein du groupe. Le problème reste le réaménagement du statut prévu au mois de février prochain. « Nous étions en appel pour une décision qui avait été prise entre temps pour annuler le congrès du 23 avril 2016. Donc à partir du moment où nous avons signé cet accord, il a été homologué et met définitivement fin aux contentieux. Il nous interpelle aussi à respecter l’accord qui est de convoquer une assemblée générale mixte pour le réaménagement du statut du CNP. Cette date est fixée pour le 18 février prochain ».

Pour Ansoumane Kaba, la démarche menée depuis son élection à la tête de cette organisation patronale était d’unir les opérateurs du secteur privé pour, enfin, atteindre l’objectif principal, celui d’assurer le moteur de l’économie du pays. « Aujourd’hui, on parle du secteur privé, mais un secteur privé désuni. Donc, notre objectif, c’est d’unir ce secteur privé et rien ne va nous distraire pour amener ce secteur privé à l’union. Parce que ça va dans l’intérêt de tout le peuple de Guinée » a-t-il ajouté.

Pour finir, Kaba Guiter s’est aussi penché sur les perspectives du Conseil Nation du Patronat de Guinée qu’il estime matérialiser à travers une série d’assises avec certains organismes internationaux. « Nous parlons tant tôt d’emploi. Le 22 février prochain, nous allons organiser un atelier qui va être appuyé par le BIT où il y aura également le BIT de Genève, celui du Burkina, de la Côte d’Ivoire, du Mali. Nous allons parler de l’emploi et de l’employabilité des jeunes, plus la formation professionnelle. Cela fait partie de nos priorités et ça sera fait avec d’autres accompagnements ».

Par Sylla Younoussa, pour kibarou.net
https://ssl.gstatic.com/ui/v1/icons/mail/images/cleardot.gif


Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha