Bannière
Bannière

CPRN-Guinée: Discours intégral du co-président, Monseigneur Vincent Coulibaly


La commission provisoire de réflexion sur la réconciliation nationale (CPRN) a tenu jeudi 9 février 2017 au palis du peuple une session de partage des résultats et recommandations des consultations nationales en appui à la réconciliation nationale avec les associations de victimes et des organisations de défense des droits de l’homme. Voici en intégralité l’allocution de circonstance de Monseigneur Vincent Coulibaly, Co-président de la CPRN

  • Monsieur le Représentant du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme,
  • Monsieur le Représentant de la Fondation OSIWA,
  • Mesdames et messieurs les Représentants des Associations de Victimes et des Organisations de Défense des Droits de l’Homme
  • Mesdames et messieurs tout protocole respectueusement observé

    Je voudrais, au nom de mon collègue, le Grand Imam de la Mosquée Fayçal de Conakry, El Hadj Mamadou Saliou Camara et à mon nom propre, vous remercier d’avoir répondu favorablement à notre invitation et vous souhaiter la bienvenue à cette importante session de partage.

    Cette session de partage avec les Associations de victimes entre dans le cadre de l’agenda de nos activités consacrées à la vulgarisation et à la dissémination des résultats et recommandations des consultations nationales dont le rapport a été remis le 29 Juin 2016 au Chef de l’Etat, pour une appropriation par toutes les parties prenantes du processus de Réconciliation nationale.

    Il vous souviendra en effet, sur la déclaration d’engagement mutuel entre le Gouvernement de la Guinée et la Commission de Consolidation de la Paix, que la CPRN a développé un partenariat solide avec les principales agences du Système des Nations Unies : le HCDH, le PNUD, l’UNICEF et le PBF et avec la Fondation OSIWA, pour mener de larges consultations qui ont été officiellement lancées le 25 Mars 2015 sous la haute autorité du Président de la République.

    Afin d’obtenir l’adhésion et l’accompagnement les plus efficaces possibles des différents acteurs, parties prenantes au processus, de nombreuses sessions d’information, de sensibilisation et/ou de mobilisation sociale ont été organisées tant à Conakry qu’en Régions, en direction du Gouvernement, de l’Assemblée Nationale, des leaders religieux et traditionnels, des Forces de Défense et de Sécurité, des Acteurs politiques, des Médias, des Organisations de la Société Civile, des Organisations de défense de Droits de l’Homme, des Associations de Victimes, Des Syndicats et des Partenaires Techniques et Financiers.

    Pour nous faciliter la collecte de données deux Cabinets d’Experts Internationaux Africa Label Group (ALG) et COMO Consult ont été recrutés l’un pour mener les consultations qualitatives et quantitatives, l’autre pour évaluer l’impact de la transmission formelle et informelle des récits historiques sur les comportements des jeunes.

    Animés du souci d’imprimer le label guinéen au processus, nous nous sommes attachés le service d’un Comité Consultatif constitué de personnes ressources de haute qualification (historiens, ethnologues, sociologues, juristes…), tous témoins de l’histoire de notre pays. Ce Comité a efficacement encadré les activités de la CPRN et les démarches des Cabinets d’Experts à travers des orientations sur trois thématiques essentielles à savoir :
  • Les faits historiques de violence et conflits en Guinée et leur incidence sur la cohésion sociale.
  • Le phénomène partisan et le fait ethnique en Guinée
  • Les efforts de réconciliation précédemment menés en Guinée et les mécanismes traditionnels de résolution des conflits.

    Par ailleurs , un Comité de Coordination et de Suivi, composé de membres issus de l’ Assemblée Nationale, de la Société Civile, des Partenaires Techniques et Financiers ainsi que des Départements Ministériels clefs, a constamment veillé à l’orientation stratégique, programmatique et opérationnelle du processus de collecte, d’analyse et de traitement des données.

    Conformément donc à notre mandat, nous avons recueilli les avis des populations guinéennes, plus de 9000 compatriotes y compris ceux de la diaspora et avons formulé nos recommandations sur lesquelles une présentation vous sera faite au cours de cette session.

    A Mamou, nous avons organisé le 06 Décembre dernier un Atelier National de vulgarisation des résultats et recommandations de nos travaux à l’intention des représentants des acteurs impliqués dans ce processus des sept régions administratives de l’intérieur du pays.

    Mesdames et messieurs, Ainsi, après l’atelier de Mamou, des sessions de partage sont organisées dans les 33 préfectures et communes pour la démultiplication de la campagne de vulgarisation par les points focaux préfectoraux de la CPRN.

    A Conakry, lesdites rencontres couvrent la période du 09 Février au 30 Mars 2017

    Après cette session d’échange avec vous, qui êtes au cœur de ce processus, nous aurons des sessions de partage avec les organisations de la société civile et les médias, avec les artistes, ensuite avec les Partenaires Techniques et Financiers.

    Cette rencontre avec les associations de victimes et organisations de défense des Droits de l’Homme, nous permettra de partager avec vous, les avis, les propositions et les attentes des populations guinéennes, qu’ils vivent dans les quatre régions naturelles du pays ou à l’étranger, pour la mise en place de mécanismes appropriés de justice transitionnelle susceptibles de favoriser la réconciliation des filles et fils de Guinée.

    Je voudrais terminer mes propos en vous remerciant infiniment pour toutes vos contributions à la paix sociale dans notre pays. Puissent ces sessions sur la vulgarisation des résultats et recommandations des consultations nationales contribuer à l’appropriation du processus par toutes les parties prenantes et favoriser la mise en place de mécanismes idoines de justice transitionnelle pour le traitement des contentieux du passé en vue de permettre la réconciliation des filles et fils de Guinée.

    Que Dieu bénisse la Guinée !

    Je vous remercie de votre très haute attention

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha