Bannière
Bannière

Calvaire des étudiants guinéens au Maroc : « on nous doit 16 mois d’arriérées des bourses »


Les boursiers guinéens au Maroc, de la promotion 2015, connaissent un véritable calvaire. Le non payement de la dérisoire somme de 50 dollars US par mois rend la vie insupportable pour ces « laissés pour compte », a appris un de nos reporters à travers un entretien avec un étudiant Mohamed Diawara.
Selon lui, les étudiants guinéens vivent dans des conditions de vie difficiles. « Le problème de bourse se pose depuis que nous sommes arrivés au Maroc, le 10 novembre 2015. Et jusqu’à nos jours, les autorités ne nous ont pas donné nos bourses. Même un franc guinéen, on n’a pas reçu. C’est lundi dernier que nous avons passé la nuit à l’ambassade de Guinée à Rabat, juste pour nous faire entendre par les autorités. Le directeur nous a confirmé qu’il n’y avait pas nos noms. Alors du lundi au mardi soir nous sommes étions à l’ambassade pour ce problème. Et jusqu’à présent on ne nous a pas payé d’abord. Nous vivons dans ces difficultés crapuleuses. Il y a 16 mois d’arriérées, seulement des fausses promesses », témoigne le jeune Diawara, étudiant en Gestion Hôtelière.
Ibrahima Sory Camara (00224) 664 47 86 35

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha