Bannière
Bannière

Commémoration : la célébration de l’an 116 de l’Almamy Samory Touré se fera en Guinée


La mort de l’Almamy Samory Touré sera commémorée pour la 3ème fois en Guinée, du 07 au 10 octobre 2016 à Kérouané et à Beyla. Initié par le président de l’association des konia à Conakry, M. Ansoumane Adios Condé, a affirmé que cette cérémonie permet aux guinéens de perpétuer le devoir envers la patrie.

« La raison première de notre initiative culturelle tient à un des points fondamentaux du discours d’investiture du président de la république qui disait au peuple de guinée d’aller à la recherche de son passé et de l’éclairer, mais et surtout de se réconcilier avec lui. » dit-il, lors du lancement officiel du festival Culturel international de Konia pour l’intégration, ce mercredi 31 août, au palais du peuple.

En suite, il a souligné que la présente édition sera une halte, un arrêt pour permettre de se souvenir des martyrs, car « un peuple qui ne se souvient pas, ne se construit pas du moins durablement ». Almamy Samory Touré fils du konia, du manding et de l’Afrique reste et demeure un monument, un symbole qui doit servir de boussole pour permettre en Afrique de perpétuer le devoir envers la patrie.

Cette cérémonie donnera aussi l’avantage de communiquer l’harmonie et l’amour que le konia entend apporter à l’éclosion d’une nation unie, forte et prospère. « Sur le plan culturel, l’apport du konia est immense, varié et complexe. Elle sera l’occasion rêvée de recueillir les différents acquis culturels du konia ainsi que ceux de tous les compartiments du pays et même de la sous-région Ouest-africaine à l’image de l’immortel Bembeya National international ».

A rappeler que l’Almamy Samory Touré est né vers 1830 à Miniambaladougou, Guinée. Il est décédé le 02 juin 1900 à Ndjolé au Gabon. Il fut le fondateur de l'empire wassoulou et il résista à la pénétration coloniale française en Afrique de l’ouest. Le premier président guinéen, Ahmed Sékou Touré, fut son arrière petit-fils.

Camara Ibrahima Sory


Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha