Bannière

Coopération maritime : Un navire européen enfin sur les côtes de la Guinée


Un bateau de pêche espagnol du nom de Porto Mayor Marin a accosté vendredi dernier au port autonome de Conakry. C’est le fruit d’une longue démarche entretenue par Mme M’Balia Magassouba, présidente directrice générale de l’entreprise Boukmar pêche, avec les autorités guinéennes.

En provenance de l’Espagne, ce bateau d’une grande taille s’est accroché avec à son bord 130 tonnes de poissons. Une manière pour les initiateurs de servir le pays en poissons frrais d’une quantité abondante. Une action qui s’inscrit dans le cadre de rendre plus visible la levée de suspension de la Guinée depuis 10 ans par l’union européenne dans le cadre de la pêche illicite.

Madame Mbalia Magassouba évoque en substance les démarches ayant abouti à ce résultat : « L’arrivée de ce bateau est une manière de montrer à tous les guinéens que ce qui s’est passé entre la Guinée et l’Union Européenne est terminé. C’est un bateau européen. Pour qu’il vienne en Guinée, beaucoup de démarches ont été faites. Grâce au bon Dieu et au Président Alpha Condé qui m’a accordé des privilèges pour envoyer ce bateau et avec tout ce qui s’est passé. J’ai pu fournir tous les documents qui m’ont été demandés et finalement le bateau est venu en Guinée et il a commencé à pécher. C’est la première cargaison qui est venue aujourd’hui. Elle sera vendue aux femmes. Elles aussi à leur tour, elles vont aller vendre dans les marchés de Conakry ».

Le ministre des pêches et de l’Economie maritime, M. Fréderic Loua félicite la dame Magassouba pour son effort mis à l’accomplissement de cette mission : « Ce bateau que vous voyez est une fierté pour la Guinée. Une grande joie pour le ministère de la pêche. Cela c’est grâce à cette dame. Pour un petit rappel, il y’a près de 10 ans que cette coopération a été mise sur veilleuse avec l’union européenne. Pendant dix ans, nous n’avons pas connu un bateau de l’union européenne au Port de Conakry. Donc, c’est un moment pour moi de remercier monsieur le Président de la République qui s’est investi personnellement dans ce dossier pour que la Guinée sorte de cette pêche illicite que nous appelons la pêche INL. La Guinée a souffert de cette sanction, mais le président s’est battu, s’est engagé et aujourd’hui, la réalité est là parce que le bateau de l’union européenne est déjà à Conakry. Cela veut dire qu’il y’a un pont qui est entrain d’être rétabli entre la Guinée et l’union européenne », s’est-il réjoui.

La Rédaction

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha