Bannière Horizontale

Côte d'Ivoire: Attaque d'une école de police, cinq individus dont trois militaires arrêtés


Cinq individus dont trois éléments des Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI) ont été mis aux arrêts suite à l’attaque de l’école de police le 19 juillet dernier soit à deux jours de l’ouverture des Jeux huitièmes de la Francophonie, a annoncé mardi le Directeur Général de la Police Youssouf Kouyaté lors d’un point de presse, rapporté par la chaine publique RT1.

Selon ce dernier , c’est grâce aux images vidéos récupérées dans l’établissement après leur passage que l’arrestation de deux civils et Deux sergents servant dans un bataillon blindé des CCDO, force mixte police-gendarmerie armée, et un militaire servant dans un bataillon blindé d'un camp militaire d'Abidjan a pu être possible .

« Les investigations se poursuivent pour retrouver tous ceux qui ont pris part à cette attaque», a-t-il ajouté.

Quant au ministre de l’intérieur et de la sécurité Sidiki Diakité a refusé de dévoiler la date, le lieu et les circonstances des arrestations mais a rassuré que Toutes les armes et munitions dérobées dans l’enceinte du Centre de Commandement des Operations (CCDO) auraient été récupérées.

Il a aussi justifié les récurrentes attaques contre les forces de l’ordre par le fait que malgré les appels à la réconciliation lancés par le chef d’Etat, des personnes seraient encore nostalgiques des moments de soubresauts.

Il faut aussi souligner que lors de l’attaque, un membre des forces de sécurité a été tué et un autre blessé.

Avec koaci.com

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha