Bannière

Culture : La 15ème édition du FENAC 2016 a démarré ce lundi à Conakry


C’est parti ce lundi pour la quinzième fois le festival national des arts et de la culture qui regroupe chaque année une centaine de groupes artistiques venus des sept régions administratives du pays et de la zone spéciale de Conakry, dédié cette année à la « consolidation de la paix ». Voici les précisions faites en prélude par le ministre des sports, de la culture et des patrimoines historiques, Siaka Barry.

‘’FENAC-2016, est une tribune, un espace de découverte, de promotion et de valorisation du patrimoine culturel guinéen qui donne l’occasion aux professionnels des arts et de la culture de se rencontrer, de se découvrir et d’agir ensemble pour faire de notre pays la Guinée, un havre de paix, une nation culturellement épanouie.

C’est la vocation du ministre de la culture, des sports et du patrimoine historique et l’objectif qu’il poursuit en organisant chaque édition du festival national des arts et de la culture.

A ceux qui ne nous comprennent pas suffisamment, nous devrons expliquer d’avantage que le développement ne suppose pas seulement l’amélioration des conditions économiques, mais il concerne un instrument de cohésion et le promoteur d’une citoyenneté active. En tant que tissu de la société et moteur interne de tout développement, la culture ne doit pas être considérée comme une dimension du développement mais comme un indicateur principal du développement durable.

La culture, est ce par quoi un peuple affirme son indenté et sa personnalité, non pas contre les autres peuples, mais pour mieux coopérer dans un enrichissement réciproque. C’est cette inspiration qui nous réunit à Conakry encore cette année. C’est cette inspiration qui nous permet de nous retrouver avec nos frères de Boké, de Kindia, de Faranah, de Kankan, de Labé, de Mamou, de Nzérékoré et de Conakry’’.


Le secrétaire général du ministère des sports, de la culture et du patrimoine, Fodéba Isto Keira, dira ceci : « l’organisation de ce 15ème festival national des arts et de la culture permet de connaitre nos meilleurs artistes venant des 4 régions, y compris ceux de la capitale. Il est important que tous les partenaires interviennent dans l’organisation, mais surtout sa réussite pour que les gens connaissent les autres. Je crois que ce festival va être le départ d’une nouvelle ère pour revoir les anciennes cultures qui ont disparu depuis 50 ans ».

La rédaction

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha