Bannière
Bannière

Défense de droits des enfants : le parlement des enfants décline sa mission et ses perspectives


Le parlement des enfants de Guinée a présenté cette semaine ses ambitions pour l’année 2017 et décliné les objectifs de sa nouvelle création du club des jeunes filles leaders de Guinée. Selon la présidente, honorable Idrissa Bah, 16 ans, son parlement, contrairement à l’assemblée nationale guinéenne, est une organisation apolitique, laïque et composé de 114 députés qui agissent au nom de tous les enfants de Guinée.

« C’est la direction communale de l’éducation en partenariat avec le ministère de l’action sociale de la promotion féminine et de l’enfance qui sont venus dans les écoles pour recruter les meilleurs élèves qui peuvent s’exprimer très bien devant le public. Ils ont recruté trois élèves dans chaque école publique et privée et cela fait un total de 50 élèves dans chaque commune et préfecture de l’intérieur du pays. Parmi les 50 de chaque commune ou préfecture, il doit y avoir trois qui représentent le parlement des enfants. Et si vous prenez les 15 élèves de Conakry plus 3 dans chaque préfecture de la Guinée, nous aurons un total de 114 députés »

Poursuivant, elle a ajouté ceci : « Ces114 députés se sont réunis en assemblée générale pour élire un bureau exécutif où j’ai été élue présidente. Nous avons un mandat de deux ans renouvelables une fois ». Elle a ajouté aussi que ce parlement a pour l’unique objectif de défendre les enfants partout sur le territoire national : « Nous savons que les enfants sont l’avenir de ce pays et méritent d’être protégés. Nous avons mission aussi de voter les lois et envoyer à l’assemblée nationale pour adoption. Nous avons des sessions ordinaires et des sessions extraordinaires ».

Parlant des objectifs, elle a déclaré ceci : « Nous savons que les droits des enfants sont violés en Guinée. Nous nous battons pour le respect de ces droits. Nous nous battons pour la scolarisation des enfants à Conakry et à l’intérieur du pays »

Honorable Idrissa Bah a réitéré son engagement selon lequel son institution s’apprête à faire assez d’activités dans le cadre de Conakry capitale mondiale du livre en 2017. « Nous comptons faire une loi sur le rabais des livres et envoyer à l’assemblée nationale pour adoption. Nous pensons que si cette loi est adoptée ça va permettre aux enfants d’avoir accès facile aux livres. Nous comptons faire des sensibilisations des enfants pour la lecture. Nous comptons faire des clubs de lecture dans les quartiers ».

Pour terminer, la présidente du parlement des enfants a mentionné que son institution n’a pas de budget de fonctionnement pour mieux faire sa politique.

Younoussa Sylla, pour Kibarounews.com

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha