Bannière

Eboulement à Dar- es- salam : l’opposition s’indigne contre le pouvoir en place


Suite à l’éboulement survenu récemment à Dar- es- salam, dans la commune de Ratoma et qui a enregistré des morts, l’opposition républicaine s’est indignée contre le pouvoir en place. Pour les membres de cette frange politique, le gouvernement devait prendre toutes les mesures nécessaires pour délimiter des périmètres de sécurité, afin d’éviter que les citoyens n’empiètent pour mettre leur vie en danger.

Pour l’opposition républicaine, la tragédie survenue au compost de Dar- es- salam est une illustration parfaite de la mal gouvernance dont souffrent les guinéens. Selon son porte-parole, pour des mesures sécuritaires, la décharge devait être délocalisée. Mais en vain, l’Etat n’a pas évité le pire avec les cas de morts. Face à l’ampleur du drame, Aboubacar Sylla, pense qu’aucun effort n’a été fourni par les autorités afin de déplacer ce dépotoir central d’ordures.

« Avec l’éboulement qui est intervenu à la décharge publique, il est inacceptable que ce dépotoir central soit au cœur de la capitale Conakry » a déclaré Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition républicaine.

Face aux occupations des environs du compost de Dar- es- salam, l’Etat parle d’une imprudence des riverains. Des propos que ne partage pas l’opposition républicaine.

« Aujourd’hui on est en train de s’en prendre aux populations, j’ai entendu certains responsables politiques le dire, qu’il aurait eu de l’imprudence à venir s’installer à côté de la décharge, alors que la responsabilité incombe à l’Etat. Une décharge publique, ne doit pas rester au centre d’un quartier habité » a- t- il ajouté.

Des dénonciations qui interviennent au moment où l’opposition guinéenne s’active dans sa restructuration. Une réorganisation à l’issue de laquelle, de nouvelles règles seront édictées afin d’ouvrir la porte aux partis qui vont vouloir évoluer désormais dans les rangs de l’opposition républicaine.

Source : tamtamguinee, le titre engage kibarounews



Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha