Bannière

GUINÉE : célébration de la journée internationale du travail


Ce 1er Mai, l’humanité célèbre la journée internationale du travail. En Guinée, travailleurs et travailleuses se sont retrouvés dans la joie pour célébrer cette journée dédiée à leurs causes. Des causes qui sont défendues par des syndicalistes de tous les bords au quotidien.

C’est sur fond d’ambiance et de joie, que le 131e anniversaire de la fête internationale du travail a été célébré en Guinée. Comme dans tous les pays, c’est une occasion pour les travailleurs et travailleuses du monde entier de se retrouver, poser le diagnostic pour une amélioration de leurs conditions de vie et de travail. L’origine de cette journée ne date pas d’aujourd’hui ont rappelé certains responsables syndicales lors de cette cérémonie.

« Depuis mai 1886, les travailleurs et travailleuses, célèbrent cette journée en mémoire de ces travailleurs Américains qui ont perdu la vie suite à leur mouvement de grève, pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail »rappelle Amadou Diallo, secrétaire général de la CNTG.


Étant au centre de cette célébration, les syndicalistes, défenseurs des droits des travailleurs, doivent impérativement s’unir d’après Jean Jacques Guidon du mouvement syndical français, pour mieux réussir leur combat de tous les jours.

Cet anniversaire a aussi été l’occasion pour l’inter syndicale USTG-CNTG, de présenter le cahier de charge 2017. Un cahier contenant entre-autre des points clés qui vont contribuer à l’amélioration des conditions des travailleurs Guinéens.

« L’application intégrale des points non traités dans les protocoles d’accord de 2015, 2016 et 2017, le maintien de la valeur monétaire du point d’indice à 1030 pour les agents de santé et les enseignants et 977 pour les fonctionnaires, l’arrêt immédiat des tracasseries policières et les autres corps de sécurité sur les axes routiers, l’arrêt des licenciements abusifs dans les entreprises et sociétés en violation flagrante des textes etc».Abdoulaye Sow,secrétaire général de la FESABAG.

Cette célébration intervient quelques mois après la dernière grève des syndicats du secteur de l’éducation. Grève qui a entrainé des morts d’hommes et des dégâts matériels considérables.

Avec tamtamguinee

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha