Bannière
Bannière

Gabon, crise post-électorale: Jean Ping en France pour rencontrer les Gabonais mobilisés pour la destitution d’Ali Bongo


Une frange de Gabonais entend se mobiliser à l’aéroport Charles de Gaulle pour accueillir leur champion.

«Je vous annonce mon arrivée en France ce vendredi (28 octobre prochain, NDLR) pour une visite de travail et la joie de rencontrer la diaspora. À bientôt», a écrit sur son compte Twitter, dans la nuit du 25 au 26 octobre. Selon la presse gabonaise, ce tweet a été très favorablement accueilli dans le pays, où militants et sympathisants de l’ancien candidat à la présidentielle du 27 août dernier, ont salué cette initiative.

Plusieurs d’entre eux, pour qui c’est la «première visite officielle en France de son Excellence monsieur Jean Ping, président élu de la République gabonaise», entendent se mobiliser à l’aéroport Charles de Gaulle pour accueillir leur champion. De sources proches de l’état-major de Jean Ping, «les Gabonais qui se sont mobilisés depuis huit semaines devraient avoir l’occasion d’entendre Jean Ping, le 30 octobre prochain, devant l’ambassade du à Paris, dans le 16e Arrondissement. Un lieu à forte valeur symbolique, devenu le quartier général de la contestation des Gabonais de France».

Ainsi, «cette visite à Paris aura le mérite de galvaniser une diaspora gabonaise qui n’a pas faibli dans sa mobilisation depuis le 3 septembre dernier, date de la première manifestation gabonaise en contestation de la réélection d’ Ondimba», apprend-on.

Par ailleurs, la forte mobilisation en faveur de Jean Ping contraste avec le boycott, initié 24 heures plus tôt, contre la venue à Paris du ministre de la Communication. Attendu dans la capitale française à l’occasion des Journées Afrique et numérique, Alain-Claude Bilie-By-Nzé n’a pas fait le déplacement de Paris. Certains Gabonais ayant promis lui en faire voire de toutes les couleurs, à son arrivée l’aéroport Charles de Gaulle.

Source: camer24



Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha