Bannière

Guinée Ebola : Un expert de l’OMS quitte la Guinée et impose un système de renforcement sanitaire


Le Directeur Général de l’Agence Nationale Sanitaire, Dr Sakoba Keita, accompagné de ses partenaires et amis de travail, a organisé une rencontre de manifestation de joie et de reconnaissance de bien fait, mais aussi des efforts fournis par les uns et les autres dans l’accomplissement de la lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola.

Dans son intervention, Dr Sakoba Keita a confié que cette cérémonie est une manifestation de joie et de reconnaissance de bien fait et des efforts fournis par les uns et les autres. « J’ai décidé à la vieille du départ de certains cadres qui nous ont assistés et appuyés depuis le début de la fièvre Ebola et que la coordination témoigne leurs satisfactions et reconnaitre le travail bien fait » confie-t-il.

Pour lui, c’est un sentiment de joie pour avoir été en équipe avec des experts qui les ont aidés à vaincre la maladie Ebola. «J’avais un sentiment de regret de laisser passer des efforts reconnus mondialement, et qui vont aider certainement la Guinée à renforcer son système sanitaire qu’on a commencé sans être achevé. Donc j’aurais souhaité que certains d’entre eux restent jusqu’à ce que notre système soit très renforcé pour pouvoir vaincre toute nouvelle épidémie » précise t-il.

De son coté, Dr Mohamed Harouna Djingaré, représentant adjoint de l’OMS en Guinée, remercie la mobilisation de la population pour ce combat qui était ‘’un combat commun’’ «je quitte la Guinée, avec un sentiment de victoire, par ce que grâce à la contribution de tous les guinéens qui nous ont aidés de remporter cette victoire. Nous avons rompu la chaine de transmission dans toutes les régions du pays. Nous attendons encore 30 jours de surveillance intensive pour finir définitivement » souligne t-il.

Pour finir, il dira que « l’épidémie a toujours existé avant Ebola et existera encore après Ebola. Donc avant notre départ, nous allons mettre un système de renforcement de la surveillance épidémiologique, de capacité de laboratoire pour que, tout phénomène épidémique ou santé publique puisse être détecté à temps et combattu avant de prendre une proportion incontrôlable ».

A rappeler que l’organisation mondiale de la santé avait déclaré, le 1er juin 2016, la fin de l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola en Guinée. Cependant, une période de 90 jours de surveillance renforcée avait été recommandée par l’OMS pour s’assurer de la fin définitive du virus dans le pays.

Y.S



Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha