Bannière

Guinée : Conakry est depuis dimanche 23 avril 2017 «Capitale Mondiale du Livre»


Le président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a procédé, dimanche, 23 avril 2017, à la Bluezone de Kaloum, au lancement officiel de l’événement culturel, «Conakry, Capitale Mondiale du Livre 2017 (CCML 2017)», en présence des acteurs et professionnels du livre venus du monde entier, a suivi l’AGP.

Ce lancement a coïncidé à la célébration de la Journée internationale du Livre et de la Lecture en même temps au démarrage des 72 heures du Livre en Guinée sous le thème, «Livre, facteur de rapprochement des peuples et des communautés».

Du 23 avril 2017 au 22 avril 2018, la capitale guinéenne sera le centre de gravitation du livre et de la littérature mondiale avec comme objectif, d’amorcer la renaissance culturelle de l’Afrique.

Le Sénégal, pays invité d’honneur, a été représenté par une délégation de 34 membres, conduite par le ministre sénégalais de la Culture et de la Communication, Mbagnik Ndiaye, qui n’a pas caché ses sentiments pour le choix porté sur son pays en tant que ville invitée d’honneur.

«Merci d’avoir choisi de partager avec le Sénégal, l’insigne honneur de placer notre pays au très enviable rang de pays invité d’honneur», a déclaré Mbagnik Ndiaye.

Au nom de la directrice de l’UNESCO, Irina Bokova, le directeur adjoint de cette organisation onusienne, Getachew Engida a salué les efforts du peuple guinéen dans l’organisation de cet événement culturel majeur.

«Les livres et l’apprentissage de la lecture sont essentiels dans la vie. Le fort investissement de la République de Guinée et de son président dans la promotion du livre et de l’alphabétisation témoigne d’une vision claire de la culture et de l’éducation en tant que moteur de développement, et l’UNESCO est déterminée à accompagner ces efforts», a affirmé M. Engida.

Dans son discours d’ouverture, le président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a indiqué : «Faire de notre capitale Conakry, le centre de gravitation du livre et de la littérature mondiale est pour notre pays plus qu’un simple honneur, c’est une opportunité historique à saisir par notre peuple, en vue d’amorcer sa renaissance culturelle, de reprendre sa place d’antan dans l’arène culturelle africaine».

Ensuite, le chef de l’Etat guinéen a invité les acteurs de la vie culturelle, à faire de l’événement, un moyen de création d’emploi. «Cette opportunité est particulièrement ouverte à tous les professionnels de la culture en général, et du livre en particulier, qui devront en faire une source de création d’emplois et de génération de revenues», a dit le président Alpha Condé.

Le président guinéen a noté, que le choix porté sur Conakry comme Capitale mondiale du Livre, doit réveiller chez chaque guinéen la fierté de brandir les couleurs littéraires et culturelles mondiales.

«Cette grande première est un privilège qui ne doit laisser aucun guinéen indifférent», a-t-il souligné, tout en s’engageant auprès de la Pologne, le pays qui a passé le flambeau, que «la Guinée saura mériter l’honneur qui lui a été donné».

AGP

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha