Bannière

Guinée : Ouverture à Conakry d’un atelier national de concertation sur la mobilisation des ressources pour le climat


La ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Assiatou Baldé, a présidé mercredi, 12 juillet 2017, la cérémonie d’ouverture de l’atelier national de concertation sur la mobilisation des ressources pour le climat en Guinée, dans un réceptif hôtelier à Conakry.

Cet atelier, organisé par le gouvernement guinéen en collaboration avec le Programme des Nations-Unies et du Développement(PNUD), vise à partager avec l’ensemble des parties prenantes, les contenus des documents qui seront débattus en plénière; examiner le document de projet du Plan National d’Adaptation(PNA) et formuler des recommandations en vue de son amélioration et approbation; recueillir les commentaires des participants sur le contenu de la fiche d’identification du projet d’adaptation en Guinée forestière.

Pour le directeur Pays PNUD/Guinée, Lionel Laurens, le PNUD appuie le gouvernement guinéen et toutes les parties prenantes à développer des projets pertinents qui vont permettre d’avancer sur cette question de changement climatique. « Le changement climatique, on le sait, va avoir un impact énorme sur le pays, sur les populations vulnérables en particulier, les gens dont la survie dépend des ressources naturelles » a prédit Lionel Laurens.

Prenant la parole pour son discours d’ouverture, la ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Assiatou Baldé, a indiqué que les changements climatiques impacteront toutes les zones de la Guinée et que la plupart des activités socio-économiques seront durablement affectées. Conscient de ce fait, selon elle, le gouvernement guinéen a vite pris les initiatives en signant en 1992 la convention cadre des Nations-Unies sur le changement climatique que l’Assemblée a ratifiée en mai 1993.

« Après avoir élaboré en 2007 son Plan d’Action National pour l’Adaptation aux changements climatiques(PANA), sa politique nationale sur l’environnement en 2013, la Guinée est éligible au Fonds des pays les moins avancés » a-t-elle rappelé.

Pour clore son intervention, madame la ministre a exhorté les participants à ne ménager aucun effort pour assurer un plein succès au présent atelier afin que la Guinée puisse bénéficier de ces précieuses ressources pour inverser l’allure de dégradation de son environnement.

La Rédaction

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha