Bannière
Bannière

Guinée : Ouverture à Conakry du 1er symposium international des secrétaires et assistantes de direction des pays africains


Sous le haut patronage du gouvernement de la République de Guinée, la fondation REPROSEGUI (réseau des professionnels du secrétariat en Guinée) a procédé ce lundi, 13 mars 2017, au lancement officiel du premier symposium international. Cette première en Guinée a regroupé plusieurs pays africains et d’Europe. L’objectif visé était de renforcer, à travers des entrevues, les capacités des secrétaires et assistantes de direction des pays francophones, anglophones et lusophones.

Mme Monique Jany, présidente de la fédération française de métier de l’assistanat et de secrétariat livre ses impressions de participer à cette organisation. « Je suis ravie d’être là aujourd’hui pour assister à ce SISAFAL. Je suis convaincue de la place que jouent les secrétaires dans les organisations. Je les encourage à continuer à agir pour se professionnaliser pour devenir de plus en plus qualifiées ».

Etre secrétaire, selon elle, consiste s’adapter à toutes les évolutions du métier surtout sur l’impact de la révolution numérique. « Les organisations se transforment à grande vitesse. Il est donc important que chacune se sente concerner par ce grand mouvement fédérateur, non seulement en Guinée mais qui est planétaire. Il convient très rapidement de se mettre en mouvement pour s’adapter à toutes les évolutions de nos métiers sur l’impact de la révolution numérique surtout », indique, Mme Monique qui se dit être porteuse de message à l’endroit de celle-ci en vue du changement positif dans le métier et dans l’organisation dans les administrations. « Je suis venue pour porter à l’échelle à bâtir toutes les associations qui représentent nos métiers dans le monde. Un message fédérateur en faveur du développement durable, parce que nous avons en France initié nos démarches pour valoriser le rôle de l’assistante pour accompagner les changements dans les organisations », soutient la dame.
Elle interpelle ainsi les secrétaires à se former, se professionnaliser de manière à assurer la survie de la profession. « Mes recommandations, c’est surtout oser, avoir de l’audace, avoir de l’ambition, se mettre en mouvement très rapidement pour toujours se former, se professionnaliser de manière à toujours être là demain. Parce que je considère que la machine ou la technologie ne remplacera jamais le lien social, le lien humain, son rôle de facilitation et de coordination, les liens que les assistants secrétaires créent entre les individus, entre les collaborateurs pour que tout le monde travaille bien ensemble ».

A rappeler que la cérémonie d’ouverture a été présidée par l’épouse du premier ministre Mamadi Youla, représentante à la cérémonie de la première dame de la République, Mme Djènè Kaba Condé.

La Rédaction



Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha