Bannière

Guinée : Tenue de la 6ème réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou sur la planification familiale à Conakry


Ouverte le 12 Décembre 2017 à Conakry, la 6èmeréunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou regroupe près de 400 délégués venus des 9 pays signataires du partenariat, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Sénégal et le Togo. Des représentants des bailleurs de fonds du partenariat (les fondations Bill & Melinda Gates, William et Flora Hewlett,…), des pays et institutions de coopération bi et multilatérale latérale (France, Allemagne,Canada, Pays Bas, Canada, UNFPA, USAID,JHPIEGO, Population Council, OMS, OOAS)des parlementaires et maires, ainsi que des acteurs du secteur privé participent également à la rencontre de Conakry. Denombreuses organisations de la société civile, notamment des Associations de femmes, des jeunes, des leaders religieux et coutumiers y ont aussi pris part.

Cette 6ème réunion du Partenariat de Ouagadougouest placée sous le thème "L'autonomisation de la Femme et la Révolution Contraceptive". Elle vise à assurer le suivi de la mise en œuvre des plans d’action, notamment la phase d’accélération dont l’objectif est d’atteindre 2,2 millions de nouvelles utilisatrices de méthodes contraceptives modernes à l’horizon 2020.

Bilan et renouvellement des engagements

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Premier Ministre, chef du Gouvernement, Mamadi YOULA qui a ouvert les travaux.

Plusieurs allocutions ont été prononcées respectivement par le Ministre guinéen de la Santé, la Coordinatrice de la réunion sur le partenariat de Ouagadougou, le Directeur adjoint de l’Organisation Ouest africaine de la Santé,le Directeur régional de l’UNPFA,les Ambassadeurs d’Allemagne, de France et des Etats unis. Tous ont mis l’accent sur l’importance de la planification familiale dans le développement des pays, l’autonomisation des femmes, le contrôle des naissances et la réduction de la mortalité maternelle et infantile. Ils ont également fait le point sur leurs actions pour promouvoir la planification familiale. Le Représentant de l’OMS Pr Ki-Zerbo Georges A. a pris part au lancement de la réunion comme chef de file des Partenaires Techniques et Financiers du Ministère de la Santé. Le Bureau Régional était représenté par Dr Leopold Ouedraogo qui a contribué à un panel sur la délégation des taches et l’appui technique aux plans d’accélération des pays.

Dans l’ensemble, il ressort que d’importants progrès ont été accomplis. Cependant, les orateurs ont attiré l’attention sur les défis à relever avant de renouveler leur engagement pour le soutien à la mise en œuvre des interventions de planification familiale.

La planification familiale : un investissement pour le développement

Le Premier Ministre, chef du Gouvernement guinéen, Mamadi YOULA a indiqué que «Le Partenariat de Ouagadougou constitue un espace adapté pour un meilleur alignement des interventions vers l'atteinte des objectifs communs.» Il a souligné que « Investir dans le Planning Familial réduit la pauvreté et donne plus de ressources pour mieux équiper les établissements sanitaires et tant d'autres.»

Le Premier Ministre YOULA a par ailleurs pris l’engagement « au nom du Président de la République et du Gouvernement dene ménager aucun effort pour faire du planning familial une réussite en Guinée en respectant lesengagements du pays».

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha