Bannière

Guinée : le gouvernement déclenche la guerre contre l’excision


Dans le cadre de la promotion de l’abandon des Mutilations Génitales Féminines, le premier ministre Mamady Youla a présidé, ce mercredi à Conakry, le lancement de la campagne nationale 2016, sous le Slogan '’Engageons-nous pour des vacances sans excision’’. Cette cérémonie dirigée par lui-même s’est déroulée en présence de plusieurs partenaires techniques et financiers en Guinée.

Selon Sanaba kaba, ministre de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, cette pratique est sans fondement dans aucune religion. C’est pourquoi son département s’engage à soutenir la promotion pour l’abandon des mutilations génitales féminines ainsi que le mariage des enfants affectant la santé et bien être des jeunes filles.

Dans la même lancée, elle dira que la Guinée, selon le taux de prévalence de cette pratique, est l’un des plus élevés au monde, « Enquêtes démographiques de la santé 2012 rapporte une prévalence de 96,9% chez les jeunes filles et des femmes de 15 à 49 ans, et pour la tranche d’âge de 0 à 15 ans est de 97%, il s’agit donc de taux le plus élevé de la sous région rependu dans toutes les régions de la Guinée et dans toutes les ethnies », a-t-elle précisé.

Dans son intervention, la Coordinatrice du Système des Nations Unies en Guinée, madame Séraphine Wakana a indiqué que cette pratique fait des dégâts difficiles aux femmes lors de l’accouchement parfois conduire à la mort, « Depuis 4ans, cette initiative nous permet de mettre un accent particulier durant la période de vacances scolaires surtout l’excision de masse, et d’accompagner de manière la plus intensive les filles et les femmes en risques de cette pratique », a ajouté la patronne du SNU.

Pour sa part, Premier Ministre, Mamady Youla qui avait l’honneur de présider ce lancement a fait savoir la disponibilité de son gouvernement de soutenir pour éradiquer cette pratique, « je pouvais vous rassurer que nous serons présent dans toutes les actions organisées dans le cadre de la protection et de la promotion des droits humains des couches vulnérables de notre pays. Nous tenons à apporter aux initiatives du ministre de l’action sociale dans le cadre de la sensibilisation de tous les acteurs pour mettre fin à cette pratique »

Par ailleurs, il est important de vous rappeler, dit-il, que mon gouvernement s’engage pour l’élimination de toutes formes de violence à fin de préserver leur plein épanouissement. La mutilation génitale féminine occupe une place importante et constitue une préoccupation nationale au regard des statistiques 97% des femmes subissent cette coutume. Alors cette situation nous interpelle tous de prendre une disposition pour l’éradiquer car c’est une ancienne pratique sans un fondement religieux ni historique. Pour ma part, je voudrais vous rassurer de la disponibilité totale et de l’engagement solidaire de mon gouvernement à soutenir le processus d’abandon de l’excision qui aujourd’hui est une des plus formes de violation flagrante des droits de la femme et de l’enfant.

I.S Diallo pour kibarounews.com


Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha