Bannière
Bannière

Interdiction des motos-taxis à Conakry : des mesures prises par le ministre des transports


Le ministre guinéen des transports, Oyé Guilavogui a animé jeudi une conférence de presse à son département, interdisant la circulation des motos taxis à Conakry, en attendant de trouver un consensus.

Pour réglementer cette activité génératrice de revenus, l’Etat guinéen a pris plusieurs mesures auxquelles les motards devront strictement se conformer pour reprendre la circulation.

Parmi les mesures prises, trois ont été retenues pour être appliquées dès ce vendredi, 26 août 2016. Il s’agit notamment «de l’interdiction formelle d’exercer cette activité dans la commune de Kaloum, le port obligatoire de casque pour le conducteur, et l’interdiction de transporter plus d’un passager sur la moto ou une femme en état de famille».

Se réjouissant des mesures envisagées par les autorités, les syndicats des taxis motos ont sollicité qu’il y ait un temps pour eux, afin de bien informer leurs mandants.

En réponse, le ministre des Transports a estimé que « trois (03) mois suffises pour que toutes ces mesures soient appliquées, et que les trois autres citées doivent être appliquées dès ce vendredi».

En cas de non-respect de ces mesures prises, le directeur central de la Sécurité Routière, commissaire Hamidou Babacar Sarr envisage informer le procureur de la République pour qu’en cas de récidive, que l’on passe à des mesures règlementaires, c’est-à-dire confiscation du bien, assortie d’amende.

«Les nouvelles amendes que nous avons mises en place, nous allons les déposer au bureau du ministre d’Etat, chargé des Transports, afin qu’il puisse les examiner», a noté, le directeur central de la Sécurité Routière.

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha