Bannière

Journée internationale de la Jeune Fille: déclaration de la ministre de l'Action Sociale


La République de Guinée, célèbre, mercredi 11 octobre 2017, à l'instar des autres nations du monde, la Journée internationale de la Jeune Fille. A cette occasion, la ministre de l'Action Sociale, de la Promotion Féminie et de l'Enface (MASPFE), Hadja Mariama Sylla a fait une déclaration dont l'AGP détient copie et vous livre l'intégralité:

" Citoyennes et Citoyens ;

Chers Compatriotes ;

Ce mercredi 11 octobre 2017, la Communauté Internationale va célébrer la Journée Internationale de la Jeune Fille. Cet évènement vécu à travers le monde entier depuis 2012 offre l’opportunité à toutes les filles du monde entier de bénéficier de l’attention des décideurs au plus haut niveau.

Le thème international de l’édition de 2017 s’intitule : « Autonomisons les Filles : Avant, pendant et après les crises». Evocateur par son titre, ce thème semble pourtant avoir une signification particulière dans notre pays. Il n’est plus un secret pour personne que plusieurs indicateurs d’autonomisation des filles positionnent notre pays à une place de premier plan peu reluisante. Nous figurons malheureusement parmi le peloton de pays qui exercent des pratiques affectant les droits inaliénables des filles notamment les mutilations génitales féminines, les viols ou les mariages précoces.

Pour autant, l’heure n’est plus à la simple dénonciation caricaturale ou à l’instrumentalisation des statistiques à des fins propagandistes. D’ailleurs, il est à souligner que des résultats encourageants tels l’accès et la réussite scolaires des filles sont enregistrés ces dernières années. Malgré la résistance, les lignes semblent bouger et ce, même en zone rurale ou parmi les groupes analphabètes. Parler d’égalité de sexes ou d’autonomisation des filles n’est plus considéré comme un sacrilège mais plutôt comme une revendication légitime.

Face à ces bonnes nouvelles, il est venu le temps du combat holistique où tous les acteurs (Etat, Partenaires techniques et financiers, médias, secteur privé et opinion publique) doivent fusionner les efforts pour investir dans l’autonomisation des filles à travers l’éducation et la formation professionnelle. Contrairement aux idées reçues, ces filles sont loin de représenter des groupes de bénéficiaires d’aide passives. Nombreuses parmi elles incarnent des germes de leaders qu’elles pourraient valoriser plus tard pour reconstruire leurs communautés et créer un monde meilleur pour nous tous.

Mesdames et Messieurs,

Chers compatriotes,

Pour la réussite de l’édition de 2017, mon Département apprécie fortement l’accompagnement matériel et financier de UNFPA et de Plan International Guinée. Je voudrais m’empresser également d’adresser mes sincères remerciements au Président de la République, Chef de l’Etat, Professeur Alpha Condé, Président en exercice de l’Union africaine qui, au-delà de ses fonctions, s’est révélé également être un chantre de l’autonomisation de la gent féminine.

Vive les Jeunes filles de Guinée et du Monde !

Vive la Coopération Internationale !

Je vous remercie.

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha