Bannière

Les responsables du PUP à Dubréka : le point de la rencontre, selon l’Honorable Sékou BK Bangoura, membre du bureau politique national


Les responsables du Parti de l’Unité et du Progrès avaient réagi au cours d’une assemblée générale à Conakry, contre les propos en chine du chef de l’Etat, le Pr Alpha Condé, qualifiant le bilan de la deuxième République de ‘’catastrophe nationale’’. Suite à cette tension, les sages de Tanènè (Dubreka), village natal du feu général Lansana Conté, ont convoqué les leaders du PUP pour concéder en face d’eux leur version des faits. Nous vous proposons donc de lire le condensé de la rencontre, rapporté ici par l’Honorable Sékou BK Bangoura, membre du bureau politique national.

« Nous nous sommes rendus à Tanènè à l’invitation des sages à la tête desquels se trouve El hadj Sékouna Soumah. La cérémonie a été si brève parce que le mensonge n’avait pas sa place. Les contours et détours n’avaient pas de place. Le gouvernement s’est rendu auprès de ces sages pour demander à ceux-ci d’intercéder auprès de la direction du parti afin que l’accalmie revienne dans la cité. Cette injustice soulevée par les propos malveillant tenus par le président de la République, dont nous avons dit simplement quel est l’angle sur lequel ce problème doit être vu. Simplement et uniquement l’angle national sur l’espace national de la république de Guinée. Parce que le PUP est l’incarnation de cet espace unic et indivisible dont nous devons sauvegarder la stabilité, sa pérennisation. Nous avions hérité d’une nation, nous devons laisser encore une nation unie et indivisible parce que nous savons ce qu’elle nous a coûté. Nous devons avoir le souci de sa préservation, la dignité, l’honneur. C’est ce que nous devons nous défendre. Nous n’avons pas peur des mots, le PUP ne saura avoir peur quand nous défendons la vérité, la justice, quand on est à un service de sa communauté nationale. Toute hésitation doit être évitée, quand on est au service d’une nation de l’Etat. Donc nous sommes prêts à aller de l’avant. Tant que de leur côté, ils ne respectent pas, on ne respectera pas aussi, parce que Lansana Conté mérite d’être respecté. Tant qu’il bénéficie de ce respect, il y aura la paix, la quiétude, sinon, nous avons des armes à utiliser sur tous les plans.

Parce qu’on nous a invités à Dubreka tout le monde était en grossesse, il fallait venir ici promettre à chacun de s’accoucher. C’est ce compte rendu qui a été fait. Ce message, le chef d’Etat a mandaté à travers le premier ministre d’aller voir les sages pour éteindre le feu qu’il a animé à partir de la Chine. Alors c’est à lui de nous dire que le feu allumé est éteint de son côte pour que nous aussi nous puissions éteindre les étincèles ici. Si ce n’est pas le cas, alors il nous rencontrera sur son chemin

‘’Pr Alpha Condé doit présenter des excuses au peuple de Guinée’’

« Des propos que le Pr Alpha Condé a tenu en Chine où il a dit que la deuxième République n’est que ‘’catastrophe nationale’’. Nous avons réagi à ce propos. Tant qu’il n’y aura pas d’excuse solennelle officielle, et ce n’est pas à nous que le Pr Alpha doit présenter des excuses, mais au peuple de Guinée qui a bénéficié du général Lansana Conté de tous les avantages : la sécurité, la paix, la quiétude. C’est à ce peuple là qui a l’ayant droit. C’est lui qui mérite des excuses du pouvoir central à travers le président Alpha Condé. Pour un président qui milite en faveur de la quiétude, de la justice sociale, de la paix, du progrès. Il choisi à travers sa communication les mots porteurs de stabilité, de sécurité, de solidarité, l’union nationale, la justice sociale, de la démocratie ».

La Rédaction

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha