Bannière

Lettre ouverte au Président, M Alpha Condé



Par M Sekou Koureissy CONDE

Cher Président,
Il y a des bruits qui courent sur une éventualité de modifier la constitution afin que vous puissiez briguer une 3ème candidature. Je ne sais pas si cette rumeur est fondée, mais elle existe depuis un certain temps, et comme vous ne l'avez pas démentie depuis, tout porte à présent à croire que vous allez la valider.
Avez vous bien réfléchi aux conséquence ?
Bien entendu vous pensez que oui, sinon vous ne l'auriez pas proposée. Vos conseillers également pensent comme vous, en tout cas c'est ce qu'ils disent. Mais j'ai eu comme vous le savez l'expérience du gouvernement dans un autre temps et sous d'autres fonctions et je connais l'isolement dans lequel on peut se retrouver, face à certaines décisions. Seul, malgré une myriade de conseillers qui parlent comme un seul homme et finissent par dire ce que vous voulez bien entendre.

Je sais que vous êtes seul face a cette décision, pire encore, seul et isolé dans un palais, comme le dernier empereur de Chine enfermé dans sa citée interdite.
C'est en tant qu'artisan de la paix et spécialiste de la gestion des conflits que je m'adresse à vous. Mes nouvelles fonctions m'ont amené à rencontrer les gens du bas, ceux de la rue, ceux des maquis, ceux qui chaque matin sur les bord de la route ont faim et voient passer les belles limousines du palais. J'entends monter la grogne des jeunes guinéens désabusés qui ont perdu confiance dans les promesses jamais tenues. On leur dit d'attendre, mais attendre quoi et combien de temps ? Donnons-leur au moins le changement : c'est de l'espoir.

Et si vous perdiez ces élections ?
Imaginez le soir des élections, les résultats sont là et vous ne gagnez pas. Pire encore, les scores ne sont même pas serrés, vous êtes complètement désavoué par le peuple qui profitera de ce vote pour manifester sa souffrance (plus que son animosité à votre encontre). Ce n'est pas le bilan de votre mandat qu'ils rejetteront mais le besoin d'un changement, l'espoir d'un changement.
Quelle image laisserez vous alors dans l'histoire ? Que diront les médias internationaux ? "A son tour, la Guinée tourne la page à 10 ans du Vieux Président Alpha Condé. Comme de nombreux autres leaders africains avant lui, il aura tout fait pour s'accrocher au pouvoir jusqu'à modifier la constitution. Espérons que ces pratiques archaïques qui entachent l'Afrique fassent partie de l'histoire ancienne. Un nouveau souffle se répand en Afrique, il vient de la rue. Espérons que l'Afrique se dote enfin de véritables hommes politiques qu respectent les règles, une fois établie. Après Mugabé, M. Alpha Conde condamné à l'exil ?"
Il faudrait des sondages.
Mais nous n'en avons pas. Et que vaudrait des sondages d'un institut public à la solde d'un gouvernement qui modifie la constitution.... Vous voyez Monsieur le Président, plus rien n'est crédible si vous changez la constitution. Un conseil cependant, demandez à quelques conseillers qui vous entourent de sortir des bureaux et d'aller dans la rue sonder ici et là les opinions. Qu'ils questionnent 1000 - 10 000 personnes dans plusieurs quartiers et vous serez surpris.
Et si vous gagniez les élections ?
Et si après avoir modifié la constitution, vous gagniez les élections. Que ce soit avec un grand écart ou un petit écart.? A votre avis, qui croirait à une élection transparente quand celui qui l'organise modifie la règle du jeu dès le départ ? Le peuple se soumettra-t-il aux résultats d'après vous ? Quelques réactions ici et là au début seront à prévoir, mais le guinéen finira par rentrer à la maison ! A moins que cette nouvelle génération ne s'y résigne pas. Les temps ont changé. Il y a peut-être des leçons à tirer des printemps arabes.
Et si la Guinée connaissait son propre printemps au lendemain des élections.
Il y aurait bien une autre voie ...
M. Francois Hollande a été sage
On peut reprocher beaucoup de chose à M Hollande. Il est le premier à dire qu'il n'avait pas la carrure d'un homme d'Etat. Mais tous soulignent son intelligence. Et le retrait de sa candidature à la Présidentielle est un geste qui le grandit. Il ne pouvait pas ne pas être tenté, et il n'est pas dit qu'il n'aurait pas réussi. Mais il n'a pas pris le risque, il a compris qu'il avait plus à gagner à ne pas se représenter. M François Hollande n'a pas perdu les élections. Il est sorti par la grande porte. Mieux encore, il y a une certaine parternité dans l'élection de M Macron, et plusieurs membres de son gouvernement sont aujourd'hui toujours aux manettes.
M. Hollande n'a pas perdu. Dans un sens avec l'élection de M Macron il a un peu gagné.
Monsieur le Président, en décidant de ne pas briguer de troisième mandat, vous saisirez une opportunité exceptionnelle: celle de gagner l'histoire de la Guinée.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Si comme moi vous pensez que le Président Alpha Condé ne devrait pas se représenter,
signez la pétition "Non à la 3ème candidature d'Alpha Condé"
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha