Bannière

Maître Gims à Conakry : quelques informations utiles sur le rappeur franco-congolais (archives)


Maître Gims, de son vrai nom Gandhi Djuna, est un rappeur, chanteur et compositeur congolais né le 6 mai 1986 à Kinshasa.

Il est issu d'une famille de musiciens, son père était un chanteur du groupe Viva La Musica de Papa Wemba2,3 et il a des frères rappeurs. Membre du groupe Sexion d'Assaut, il sort son premier album solo Subliminal en 2013. L'album connaît un succès commercial avec plus de 1 000 000 d'exemplaires vendus4.

Enfance et débuts

Gandhi Djuna est né le 6 mai 1986 à Kinshasa au Zaïre (République démocratique du Congo depuis 1997). Il est issu d'une famille de musiciens : son père Djanana Djuna est le chanteur de la troupe Viva La Musica de Papa Wemba. Il arrive en France en 1988 à l'âge de deux ans, avec ses parents qui sont alors sans-papiers. Du fait de la clandestinité de ses parents, il explique avoir eu une enfance difficile. Il est placé dans des familles d'accueil, avant de vivre dans des squats jusqu'à ses 18 ans. Ce passage de sa vie est évoqué dans son livre Vise le soleil. Il fait partie d'une fratrie de quinze enfants. Il est le frère de Dadju, membre du groupe The Shin Sekai, de Bedjik, Xgangs et Djelass tous les trois rappeurs. Sur son premier album Subliminal (2013), ces derniers effectuent une participation sur la chanson Outsider. Maître Gims grandit dans le 3e arrondissement de Paris. Sa famille s'installe ensuite dans le 9e arrondissement et finalement dans le 19e arrondissement.

Maître Gims a suivi des études de graphisme et de communication. Il prend le surnom de « Maître Gims » en référence au cinéma asiatique et au monde des arts martiaux.

Sexion d'Assaut (2002–2013)

Maitre Gims en concert à Cléon le 22 février 2010.

Avec son collectif de la Sexion d'Assaut, il sort en 2003 un premier titre, Coup 2 Pression ; il formait en parallèle avec JR O Chrome le duo Prototype 3015. Après quelques morceaux faits en indépendant, ils rencontrent leur actuel manager, Dawala, dans les caves de Châtelet-Les Halles à Paris. Il leur permet de sortir en 2006 un CD intitulé La Terre du milieu ; c'est Maître Gims lui-même qui dessine la pochette du CD. Peu après, en fin 2006, il s'essaie à la composition et sort son maxi, ceux qui dorment les yeux ouverts. Pressé à très peu d'exemplaires, c'est un disque qui a pour but de le faire connaître du grand public. Sur son disque, on peut retrouver des morceaux avec la Sexion d'Assaut, le rappeur Koma de la Scred Connexion et une chanteuse nommée Carole. Entre-temps, il participe avec la Sexion d'Assaut à deux 12 Inch'All Star (célèbre battle dans l'underground parisien) dans la salle du Batofar ; il ne gagne pas le premier prix mais remporte le deuxième prix, et il est depuis considéré comme l'un des meilleurs kickeurs (freestyleurs) de France. Le 3e Prototype sort ensuite en 2008, Le Renouveau, et enchaîne festivals locaux et tournées sauvages.

En 2009, sort le premier street album, L'Écrasement de tête ; c'est sa première tournée en France. Sur L'École des points vitaux, Maître Gims est crédité d'auteur-compositeur-interprète. Comme avec son propre maxi, il compose des instrumentaux comme Ils appellent ça, Casquette à l'envers, etc. D'autres personnes composent certains instrumentaux, comme SoulChildren avec La drogue te donne des ailes ou encore Wisla et Renaud Rebillaud.

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha