Bannière

Manifestation de l’opposition : la société civile interpelle le gouvernement à ouvrir une enquête


La manifestation de l’opposition dite républicaine de ce mercredi 20 septembre 2017 a enregistré deux blessés dont un grave. Après constat, la Cellule Balai Citoyen a animé un point de presse ce jeudi 21 septembre pour présenter son rapport de la manifestation. Dans ce rapport, ils interpelant le gouvernement guinéen de situer la responsabilité des auteurs de ces troubles graves.

A l’entame de son intervention, Mr Sadia Camara, porte-parole, a déploré des incidents qui ont caractérisé cette marche. Puis il lance : « Les constats ont été relevés que cette journée de la marche a été caractérisée par quelques incidents qui ont été sitôt maitrisés par l’équipe d’encadrement de l’opposition républicaine et les forces de l’ordre », dit-il.

Puis d’ajouter : « Il y a eu le blocage temporaire de la circulation. Et plusieurs accidents de motos qui ont causé cinq blessés dont un grave évacué à l’hôpital Donka. Des bousculades, des jets de pierres par les manifestants (mineurs) vers les forces de sécurité pendant le passage à la belle-vue. Une agression physique sur un étranger. La consommation des stupéfiants dans le rang des marcheurs. Le port de tenue militaire (pantalon) par les vigiles de l’opposition républicaine. Les violents affrontements entre des manifestants et les forces de l’ordre aux environs de 18h lors du retour des manifestants », a-t-il cité.

Dans le rapport, la cellule Balai Citoyen a fait des recommandations pour interpeller le gouvernement de faire la lumière sur les auteurs des blessés et attiré l’attention de l’opposition sur les mineurs dans la manifestation.

« Nous interpellons le gouvernement à ouvrir immédiatement une enquête indépendante pour situer les responsabilités des auteurs des personnes blessées par balles».

Ces derniers ont interpelé également l’opposition républicaine à arrêter toute utilisation des mineurs dans les marches.
Camara Ibrahima Sory
Manifestation de l’opposition : la société civile interpelle le gouvernement à ouvrir une enquête

La manifestation de l’opposition dite républicaine de ce mercredi 20 septembre 2017 a enregistré deux blessés dont un grave. Après constat, la Cellule Balai Citoyen a animé un point de presse ce jeudi 21 septembre pour présenter son rapport de la manifestation. Dans ce rapport, ils interpelant le gouvernement guinéen de situer la responsabilité des auteurs de ces troubles graves.

A l’entame de son intervention, Mr Sadia Camara, porte-parole, a déploré des incidents qui ont caractérisé cette marche. Puis il lance : « Les constats ont été relevés que cette journée de la marche a été caractérisée par quelques incidents qui ont été sitôt maitrisés par l’équipe d’encadrement de l’opposition républicaine et les forces de l’ordre », dit-il.

Puis d’ajouter : « Il y a eu le blocage temporaire de la circulation. Et plusieurs accidents de motos qui ont causé cinq blessés dont un grave évacué à l’hôpital Donka. Des bousculades, des jets de pierres par les manifestants (mineurs) vers les forces de sécurité pendant le passage à la belle-vue. Une agression physique sur un étranger. La consommation des stupéfiants dans le rang des marcheurs. Le port de tenue militaire (pantalon) par les vigiles de l’opposition républicaine. Les violents affrontements entre des manifestants et les forces de l’ordre aux environs de 18h lors du retour des manifestants », a-t-il cité.

Dans le rapport, la cellule Balai Citoyen a fait des recommandations pour interpeller le gouvernement de faire la lumière sur les auteurs des blessés et attiré l’attention de l’opposition sur les mineurs dans la manifestation.

« Nous interpellons le gouvernement à ouvrir immédiatement une enquête indépendante pour situer les responsabilités des auteurs des personnes blessées par balles».

Ces derniers ont interpelé également l’opposition républicaine à arrêter toute utilisation des mineurs dans les marches.

Camara Ibrahima Sory

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha