Bannière
Bannière

Marché Matoto : Des femmes cohabitent avec des mouches et se partagent le repas


Les marchés de la capitale Conakry ont atteint en 2016 un niveau d’insalubrité sans précédent. Notre reporter est allé à la rencontre de ces vendeuses installées à côté des ordures et partagent le repas avec les mouches. Alors qu'il n'y a pas longtemps, le gouvernorat de la ville de Conakry et le ministère de l’administration du territoire ont mis en place un faut projet dénommé ‘’Implication des Jeunes dans la propriété de la ville’’ à travers un faut responsable Moustapha kobélé Keita qui dirigeait ce projet qui a couté des millions et des millions de nos francs guinéens.

Dans la même lancé, un citoyen rencontré à Matoto ce lundi en haute banlieue de capitale pointe le doigt « C’est la faute aux administrateurs des marchés. Les gens paient chaque jour les taxes, les impôts, alors pourquoi les ordures sont toujours là dans notre marché et les femmes aussi mangent avec les mouches ensemble, pourtant cela dégage une odeur très désagréable et bloque la circulation partout. »

Selon un médecin, contacté par le reporter du notre site, les risques sont nombreux, « L’insalubrité a d’énormes conséquences sur la santé. Elle peut provoquer des maladies diarrhéiques, comme le choléra, la dysenterie, des infections intestinales et même le paludisme ».

A noter que la commune de Kaloum, qui est le centre des affaires, abritant à la fois la présidence de la République et la plupart des départements ministériels, n’est pas à l’abri de cette triste réalité.

Une dépêche de I.S Diallo pour kibarounews.com










Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha