Bannière

Mouctar DIALLO des NFD accuse l’UFDG de Cellou Dalein de l’empêcher d’émerger


Entre Mouctar DIALLO et Cellou Dalein DIALLO désormais le divorce est consommé. Le leader des NFD, nouvelles forces démocratiques se dit victime de ségrégation à l’assemblée nationale. Il soupçonne le président de l’UFDG et chef de fil de l’opposition d’avoir une main derrière son sort.

« Moi je suis un simple député. Je suis l’un des rares leaders politiques à n’avoir aucune responsabilité à l’assemblée nationale. Je n’ai pas de poste dans le bureau du parlement, ni aucun poste dans les 12 bureaux des douze commissions de l’Assemblée. Je n’ai jamais effectué une mission au compte de l’Assemblée nationale et je n’aucune responsabilité à l’extérieur dans les institutions, dans les organisations africaines et internationales à travers l’Assemblée nationale parce que celle-ci envoie des députés notamment au parlement de la CEDEAO, de l’Union Africaine… Moi je ne suis dans aucune de ses instances, dans aucune de ces organisations. Tout ça parce qu’une décision a été prise pour que je n’émerge pas. C’est parce qu’ils ont voulu de me mettre les battons dans roues. On a voulu me déstabiliser, m’affaiblir parce qu’on empêche que j’émerge », dénonce le député.

Faut-il signaler que Mouctar DIALLO et deux autres leaders de l’opposition (Jean Marc TELLIANO et Aboubacar SYLLA) ont créé le 29 juin dernier une alliance politique et électorale qui a pour nom FAD, front pour l’alternance démocratique.

Source : kababachir

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha