Bannière

Mutineries en Côte d’Ivoire : une mission conjointe CEDEAO-UA-NU reçue par le président Ouattara


Une mission conjointe de Haut niveau de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union Africaine (UA) et des Nations Unies (NU) s’est rendue, mercredi, 17 mai 2017, en République de Côte d’Ivoire, dans le contexte des mutineries qui menaçaient d'aggraver les tensions sociales et de ternir l’image de la relance économique réussie de ce pays, rapporte le Bureau de Presse de la Présidence de la République de Guinée (BPP).

Cette mission, composée du président de la Commission de la CEDEAO, Marcel A. de Souza, du ministre d’Etat, secrétaire général à la Présidence de la République de Guinée, Naby Youssouf Kiridi Bangoura, représentant le président en exercice de l’UA, Pr Alpha Condé, et du représentant spécial du secrétaire général des NU, chef du Bureau des NU pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas, a été reçue en audience par le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara.

La mission a manifesté tout son soutien au président Alassane Ouattara, au gouvernement et au peuple ivoirien, dans ces moments difficiles traversés par le pays. Elle a transmis ses félicitations au président de la République pour la sagesse qui a conduit au règlement rapide et pacifique des revendications des mutins.

Durant ces derniers évènements, la CEDEAO, l’UA et les NU ont exprimé leur inquiétude quant à l’usage de la violence et ont réitéré leur attachement au recours exclusif au dialogue et aux voix légales pour résoudre les différends.

A cet égard, la mission se réjouit de l’accord qui a été trouvé et qui démontre la volonté des autorités ivoiriennes, et à leur tête le président Ouattara, de trouver des solutions à travers le dialogue pour garantir les droits de tous, en vue de sauvegarder la stabilité du pays.

La Côte d’Ivoire est un pays majeur de la région qui doit continuer à servir de modèle de stabilité et de développement économique. Il importe que le chemin de la paix soit toujours privilégié pour faire face à de telles tensions qui pourraient compromettre les fondements de l'expansion économique et l’émergence de la Côte d'Ivoire.

La CEDEAO, l’UA et les NU expriment leurs profondes compassions aux familles éplorées au cours de ces événements et souhaitent un prompt rétablissement aux blessés.

La CEDEAO, l’UA et les NU continueront d’apporter leur soutien à la Côte d’Ivoire, afin de sauvegarder la paix et la stabilité.

AGP

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha