Bannière

Niger-USA : un humanitaire américain enlevé à Abalak, «le président Issoufou suit personnellement la situation»


Suite à l’enlèvement vendredi soir, 14 octobre 2016, à Abalak, dans la Région de Tahoua, d’un humanitaire américain par des hommes armés, le chef de l’Etat nigérien, Issoufou Mahamadou a présidé, samedi, 15 octobre, une réunion du Conseil National de la Sécurité (CNS), rapporte l’Agence Nigérienne de Presse (ANP).

Aucune déclaration n’a filtré de cette rencontre, qui s’est déroulée en présence du premier ministre, chef de gouvernement, du ministre en charge de l’Intérieur, du ministre de la Défense Nationale, du chef d’Etat Major des Armées, du chef d’Etat-major particulier du président de la République, du conseiller du président de la République en matière de Défense, ainsi que des chefs des Corps des Forces de Défense et de Sécurité (FDS).

Quelques instants après cette réunion, le chef de l’Etat recevait l’ambassadeur des Etats-Unis au Niger, Mme Eunice Reddick. Cette rencontre fait suite à l’enlèvement de l'humanitaire américain, vendredi soir à Abalak (Région de Tahoua) par des hommes armés non identifiés.
Selon des sources, l’otage de nationalité américaine travaille dans une ONG dénommée YWAM (Youthwitha mission) et a été enlevé vers 21 heures, heure locale (20 heures GMT).

D’ores et déjà, des patrouilles de surveillance et de poursuite ont immédiatement été engagées en vue de retrouver les ravisseurs et leur otage.

Le gouvernement nigérien a annoncé, samedi en fin de matinée, dans un communiqué, «que des hommes armés, à bord d’un véhicule 4X4 tout terrain, ont enlevé un humanitaire américain et se sont dirigés vers l’ouest, en direction de la frontière du Mali».

«L’attaque a couté la vie à deux personnes : le gardien du domicile de l’humanitaire et un garde national», a précisé le Ministère de l’Intérieur, dans un communiqué.

«Ces criminels font en ce moment route vers le Mali et nos forces sont sur leurs traces», a ajouté le communiqué.

«Le président de la République suit personnellement cette situation et nos forces sont totalement mobilisées, en vue de les rattraper et de mettre fin à leur funeste aventure», a conclu le communiqué.

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha