Bannière
Bannière

Office Guinéen de Publicité: de nouvelles recommandations élaborées par le conseil d’administration (CA)


Trois jours durant, le conseil d’administration de l’Office guinéen de publicité a examiné un certain nombre de recommandations liées au fonctionnement du département. A l’issue des débats et d’échanges fructueux, sous la présidence du ministre conseiller à la présidence, Sanoussi Bantama Sow, président du CA de l’OGP, la session a abouti aux recommandations ci-après:

1-Par rapport au budget : Reprise du projet de budget en tenant compte des remarques et suggestions et sa présentation au conseil d’administration le 15 février 2017; renforcement de l’équipe de l’élaboration du budget par deux administrateurs désignés sur la base de leurs compétences.

2- Par rapport aux difficultés liées au fonctionnement de l’OGP : L’exploitation des espaces publicitaires des medias d’Etat : RTG , radios rurales, Horoya revient à l’OGP conformément au décret de 2016 355 PRG/SGG du 25 novembre 2016 à partir du 1 février 2017; Proposition d’un projet de loi sur la publicité ; L’élaboration du plan de formation à l’intention des cadres et travailleurs de l’OGP ; L’élaboration d’une fiche d’implantation des panneaux publicitaires ; L’assurance des panneaux publicitaires est obligatoire à partir de fin février 2017 ; Examen de nouveaux tarifs de publicité ; L’exploitation des espaces publicitaires : panneaux, banderoles, affiches… et véhicule à graphiques publicitaires ; Déambulation à des faits publicitaires relève exclusivement de l’OGP conformément aux dispositions du même décret.

3-La validation du nouveau tarif relatif aux licences des professionnels de la publicité au titre de l’année 2017 ; La mise en place d’une commission pour entamer les négociations avec les sociétés de téléphonie mobile et la société Topaz pour la détermination de l’accès publicitaire les concernant ; Organisation des journées nationales de la publicité en novembre 2017 ; Engager des démarches pour la construction d’un siège national pour l’OGP ; L’élaboration du projet de règlement intérieur du conseil d’administration de l’OGP SA CA ; Convocation d’une session extraordinaire, le 15 février 2017, pour examiner le budget et la manière de procédure de l’OGP ; Le projet de règlement intérieur du conseil d’administration ; Le projet de la nouvelle grille tarifaire.

Dans son intervention, le président du CA, Bantama Sow, a édicté quelques difficultés qui altèrent le bon fonctionnement de l’administration. Ainsi, il invite ses éléments à la meilleure opérationnalisation de l’OGP et partager les recommandations en vue de relever le défi.

« Les décisions de ces travaux de trois jours, portent sur les décisions et recommandation, qui par leur pertinence et leur importance engage les parties présentes à savoir la direction générale de l’OGP, le Conseil d’Administration, les départements ministériels, les partenaires et les collectivités locales pour répondre à nos attentes. La création d’emploi et la lutte contre la pauvreté, la réalisation des infrastructures et en fin la création des sources de revenu pour les jeunes et les femmes, par les effets collatéraux », dit-il. Avant d’ajouter « Suite aux résultats positifs de cette réunion, je vous invite sur meilleur opérationnalisation de l’OGP, de partager ces recommandations pour relever le défi avec tous les autres acteurs concernés. Monsieur le DG, tout en fondant notre espoir sur votre esprit de sacrifice et de patriotisme, je vous assure encore une fois de ma ferme volonté et de celle de tous les membres du conseil d’administration de vous accompagner et de vous soutenir dans la mise en œuvre de ces recommandations pour le bien être de la population. Ceci, afin de mériter d’avantage la confiance du président de la République qui a pour vision d’amender le plan organique de votre structure et l’adopter à l’avènement de l’économie numérique qui est une perspective de bouleversement de toutes les méthodes classiques ».

Bantama Sow a, enfin, rendu hommage aux membres du conseil d’administration et à son directeur, Paul Moussa Diawara, pour la qualité du travail abattu. Il a instruit à ses membres la mission de finir avec une administration inefficace et inespérable en vue de combattre le laxisme, le gaspillage et le détournement des déniés publiques.

Younoussa Sylla, pour kibarou.net

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha