Bannière

Parlement : Ouverture de la session budgétaire


Les travaux de la session budgétaire ont été entamés ce jeudi 05 octobre 2017 à l’hémicycle. Des séances de travail à l’issue desquelles, les Honorables députés vont procéder à l’examen et à l’adoption des projets de textes liés à la loi de finances initiale 2018. Une ouverture des travaux, qui a connu la présence des membres du gouvernement, des institutions nationales et internationales.

C’est une session budgétaire qui précède celle consacrée à la loi des finances rectificative 2017, qui permettra au gouvernement de respecter et d’appliquer de façon rigoureuse les règles de gestion qui régissent les finances publiques. Selon le chargé des relations avec les institutions, cette session comme le consacre la constitution, appelle les députés à l’examen et l’adoption de la loi de finances initiale 2018. Pour Mohamed Lamine Fofana, elle vise également à doter le chef de l’Etat et son gouvernement de moyens nécessaires pour la conduite de sa politique nationale de développement.

« Cette session s’ouvre dans un contexte socio-économique prometteur avec le nombre impressionnant de développement qui s’oriente vers notre pays, suite à l’offensive diplomatique d’envergure de Monsieur le président de la République, lesquels projets bénéficieront sans aucun doute de votre autorisation de ratification, lorsque votre Assemblée sera saisie » a-t- il expliqué.

Pour le président de l’Assemblée Nationale, la présente session dont les travaux ont été entamés ce jeudi et dont la finalité est l’adoption de la loi de finances initiale 2018, est la traduction en chiffre du plan national de développement économique et social et du cadre budgétaire à moyen terme.

« Il s’agit d’un programme ambitieux, susceptible de mobiliser l’apport massif de nos partenaires bis et multilatéraux, mais dont la réussite repose sur nos vertus entre autre de travail de dépassement de soi de responsabilité, de meilleur gouvernance et de la citoyenneté » a-t- il déclaré.

D’après le premier responsable du législatif, cette session budgétaire s’ouvre dans un contexte qui a été précédé par de fluctueuses offensives diplomatiques du gouvernement guinéens en Chine et en Russie. Une diplomatie, qui selon l’Honorable Claude Kory Kondiano, a permis la signature d’importants accords de coopération bilatérales. Des accords qui vont sans doute impacter durablement et positivement sur le cours du développement de la Guinée, pour l’épanouissement et le bien-être de la population guinéenne.

Avec tamtamguinee

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha