Bannière

Post-Ebola: une centaine d’assistants sociaux en formation


La session d’imprégnation des assistants sociaux a été lancée ce vendredi à Conakry, avec pour thème « Programme Appui Psychosocial aux surveillants et relance socioéconomique ». La cérémonie a été présidée par la ministre guinéenne en charge de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, Mme Sanaba Kaba.

Elle a pour objectif de renforcer le leadership du ministère de l’Action Sociale en matière de protection sociale et de développement du travail social ; contribuer au suivi de la qualité de services psychosociaux des acteurs non étatiques de protection. Et plus de cent assistants sociaux ont pris part à cette session de formation qui se déroulera pendant deux jours à Conakry.

Selon la ministre Sanaba Kaba, cette formation représente pour son département, la réponse à une difficulté qui a été constatée sur le terrain. « La maladie à virus Ebola en Guinée, n’a pas créé seulement que de problème économique et sanitaire. Ebola a créé plutôt à la Guinée un problème social. Les guéris d’Ebola, les veuves et les orphelins ont besoin d’un accompagnement.» En se rendant compte de ce déficit sur le terrain, dit-elle, un plaidoyer a été lancé aux partenaires techniques et financiers de la Guinée, qui ont bien voulu accepter ce programme.

En effet, la première responsable du département de l’action sociale a souligné « depuis deux ans, nous sommes dans ce processus, qui a été arrêté par manque de financement. Aujourd’hui, grâce au PNUD, le Royaume de Belgique, le Japon et du Fonds Global Reponse, un financement a été obtenu »

Plus loin, elle précisera « Il y a des équipements, mais aussi l’assistance technique et la prise en charge des assistants sociaux économiques sur le terrain dont le montant global tourne environ 2 millions de dollars. Et, le rôle des agents sur le terrain sera axé sur l’encadrement, la prise en charge psychosociale, le recherche des difficultés sur le terrain, le soutien nécessaire qu’il faut apporter et la réponse rapide face aux besoins qui seront révélés par les assistants sociaux sur le terrain…», tout en précisant que, ce projet est un travail continu d’un contrat d’une année renouvelable pour permettre à ce projet de se perpétuer dans notre pays.

A rappeler que ce programme est une initiative du PNUD, sous le financement du royaume de la Belgique, du Japon, et du Fonds Global Reponse.

Mohamed Soumah pour kibarounews.com

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha