Bannière

Protection des droits des migrants : une plateforme guinéenne continue sa campagne de sensibilisation dans les universités de Conakry


Le samedi 10 décembre dernier, le réseau Afrique Jeunesse de Guinée(RAJ-GUI) a organisé un point de presse à l’université René Levesque de Conakry sise à Hamdallaye dans la commune de Ratoma, avec pour thème : « la mise en place du projet d’appui à la protection des droits des migrants et à la lutte contre les tracasseries aux différents postes frontaliers des pays dans l’espace CEDEAO ». Cette rencontre a connu une forte mobilisation des étudiants de ladite université.

Mamadou Lamine BAH, responsable suivi et évaluation du réseau, a déclaré les raisons de l’organisation de cette conférence « Cette conférence s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale des droits de l’homme. Mais aussi dans le cadre de l’ information et de la sensibilisation des Universités Guinéennes sur le droit des migrants, sur la libre circulation des personnes et de leurs biens dans l’espace CEDEAO ».

Parlant de l’objectif fixé par RAJ-GUI , le responsable de la communication de cette plate forme explique : « C’est de renforcer les capacités des jeunes par le biais des activités de formation et d’information. Maintenant par rapport à cette activité, l’objectif visé , c’est de partager le maximum d’informations sur la libre circulation des personnes et des biens sur l’espace CEDEAO. Vulgariser le protocole, sur la libre circulation des personnes et de leurs biens. Donc c’est un instrument juridique de la CEDEAO. Nous voulons, à travers les universités, élargir les informations sur la libre circulation des personnes et de leurs biens », a-t-il indiqué.

S’agissant du choix de ce thème, BAH Mamadou Lamine a confié : « Le choix de ce thème ,c’est que nous travaillons avec la CEDEAO, il ya eu un projet qui a été soumis et financé par la CEDEAO, par rapport au respect des droits des migrants sur le long des frontières. Donc le thème est inscrit dans le projet en tant que tel, parce que nous voulons réellement vulgariser l’instrument juridique de la CEDEAO dans lequel il est clairement mentionné plusieurs informations relatives aux droits des migrants et de la libre circulation des biens des migrants», a-t-il souligné.

Avant d’ajouter : « Généralement les migrants rencontrent d’énormes difficultés sur le long des frontières. Nous avons organisé des séries de rencontres au niveau de ces frontières où les participants nous ont fait des témoignages, non seulement des coups corporels exagérés, des mots déplacés, les rakéttages ( retirer flagramment de l’argent dans les mains des migrants) , parce que ils n’ont pas leur carnet jaune de vaccination. Aussi, c’est les marchandises des migrants qui sont mal gérées par les douaniers. Voici autant de tracasseries que sont victimes les migrants sur le long des frontières »,a-t-il ajouté.

Hadja Salematou DIALLO fondatrice de l’université René LEVESQUE, a salué cette initiative et se réjouit du choix porté sur son Université : « Recevoir RAJ-GUI dans mon université, je suis ravie à plus d’un titre, parce que ça rentre dans le cadre de la formation. Et la formation est indispensable pour la jeunesse. Surtout que le thème qu’ils ont eu à aborder, est un thème d’actualité qui intéresse la jeunesse. Voilà pourquoi leur présence chez nous, nous a vraiment plu », a-telle affirmé.

« Cette conférence sur l’immigration vient à point nommé, parce que nous avons un partenaire. C’est à dire une université partenaire qui vient s’installer en Afrique, en Guinée particulièrement à l’université René LEVESQUE pour résoudre ces questions d’immigration. Ils peuvent donner des formations en ligne. Ces formations seront sanctionnées par un diplôme reconnu par cette même université. Un diplôme qui va apporter une certaine expérience dans le domaine de la formation. Donc cette rencontre a beaucoup attiré mon attention, parce que ça va dans le même sens que la vision de notre Université ».

A la question de savoir la collaboration entre son établissement d’enseignement Supérieur et cette plate forme de la Société Civile Guinéenne qui travaille dans le cadre du renforcement des capacités des organisations de jeunesses, à travers la formation et de l’information sur les questions de développement, Hadja Salématou DIALLO ; nous a précisé : « Avec RAJ-GUI nous sommes en consortium , parce que l’Université René LEVESQUE est en partenariat avec l’Université polytechnique de Gamal Abdel NASSER de Conakry dans le cadre de la mise en place du projet BOSSES c’est à-dire tout ce qui est lié à la formation en télécommunication, l’Université René LEVESQUE va s’en occupé de ce qui est du volet BTS et C.A.P, cette consortium c’est pour concevoir le projet BOSSES que la Banque Mondiale est en train de mettre en place, en consortium avec cette ONG, l’Université René LEVESQUE, l’Université polytechnique de Gamal vue tout ce protocole d’entente, ils ont vraiment estimé que tenir cette conférence dans notre Université était vraiment une bonne chose ».

A noter que le Réseau Afrique Jeunesse de Guinée RAJ-GUI) prévoit d’autres conférences de Presse dans d’autres universités de la place. Une manière de continuer à renforcer les capacités de la jeunesse sur des sujets d’actualité.

Hamdjata NDiaye, pour kibarounews.com

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha