Bannière
Bannière

Rajeunir et féminiser l’administration guinéenne : Fatoumata Bangaly Barry, bénéficière du programme YALI, partage son expérience


Plusieurs jeunes africains ont bénéficié du programme Mandela Washington Fellowship. Un programme initié en 2010 par le président Barack Obama sous le nom de Young African Leadership Initiative (YALI), rebaptisé Mandela Washington Fellowship par ce dernier, lors d’une visite qu’il a effectuée en Afrique du Sud en mars 2013.
Une quinzaine de jeunes guinéens ont bénéficié de cette formation durant six semaines sur le leadership et l’administration publique. Un programme qui a été lancé dans les instituts universitaires américains, dans le cadre du renforcement de leurs capacités de leadership.

A cet effet, l’une des bénéficiaires, Fatoumata Bangaly Barry, a organisé mercredi 19 octobre, dans les locaux du ministère de la fonction publique, un atelier de restitution, en compagnie de deux de ses amis, pour partager cette expérience avec leurs collègues qui n’ont pas eu la chance d’être associés à ce programme.

« Il s’agit du partage de l’expérience que nous avons acquise aux Etats-Unis. Une bourse que nous avons bénéficiée de l’Etat américain pour six semaines dans trois disciplines différentes », rappelé, Mme Kaba Fatoumata Bangaly Barry. Avant d’ajouter : « Puisque, mon domaine était la gestion publique, quand on est revenu, on s’est dit qu’il faut partager cette expérience avec nos collègues. C’est pourquoi nous avons décidé d’organiser une Série de restitution. ». dit-elle.

La boursière a également rendu hommage à son département qui a eu l’honneur d’accueillir cette cérémonie, puis à l’ensemble de ses cadres. « Aujourd’hui, on a eu l’honneur de faire notre présentation au ministère de la fonction publique avec les jeunes qui n’ont pas eu la chance de participer à cette formation surtout à cause de la langue anglaise qui est une barrière. Je rend hommage à ce ministère et à tous les travailleurs».

Par ailleurs, le coordinateur général du PREMA (Programme de Reforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration), Mr Amara Camara, a apprécié ce programme qui, selon lui, rime avec la féminisation de l’administration publique guinéenne. Il a remercié, à cet effet, l’ambassade des Etats-Unis pour cette initiative à l’endroit des jeunes qu’il souhaite d’être pérenne.

Pour terminer, Fatoumata Bangaly Barry a rappelé dans sa presentation que ce programme est destiné aux jeunes leaders africains dont l’âge varie entre 25 à 35 ans, ayant la capacité de travailler en collaboration dans divers groupes. Puis avoir des compétences sociales et de communications fortes. Mais la langue anglaise reste toute fois le critère dominant.

La Rédaction

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha