Bannière
Bannière

Ratoma : un père de famille tue son enfant pour avoir refusé de réciter les 26 lettres de l’alphabet français


Cet acte criminel remonte depuis le vendredi dernier au quartier Kobayah dans la commune de Ratoma où le nommé Jean Haba, père de famille, âgé de 35 ans, a frappé son enfant à mort avec une barre de fer à béton pour avoir refusé de réciter les 26 lettres de l’alphabet.

C’est dans l’émission ‘’les GG’’ de la radio Espace fm de ce mercredi que l’information a été rendue officielle. Selon, le témoignage du journaliste ayant rencontré la famille meurtrière, Jean Haba le père de l’enfant a quitté le travail vers le soir pour rejoindre son domicile. Arrivé, il a décidé de donner le cours de français à son fils qui habitait la même maison que lui, une maison qui est d’ailleurs inachevée. Mais l’enfant n’a pas vite récité le cours. C’est dans cette colère qu’il s’est fâché et s’est mis à frapper l’enfant avec une barre de fer à béton. Sa concubine qui vit aussi avec lui a tenté d’intervenir, mais il a pris le couteau pour menacer cette dernière.

Quelques temps après l’acte, l’élève a piqué une crise, et le papa est allé informer sa maman « j’étais entrain de frapper mon enfant. Mais il a piqué une crise ». Et c’est dans ce cadre que l’enfant a été amené à l’hôpital Donka où il a rendu l’âme quelques heures plutard. Informant les parents, le corps est resté pendant 3 jours sans être inhumé. C’est son oncle, un Colonel, qui a pris le corps pour l’inhumer tard dans la nuit aux environs de 22h au cimetière de Kobayah.

Face à la situation, le procureur a été contacté, et le dossier se trouverait en cours d’enquête. Mais le présumé meurtrier est en fuite par la complicité de sa maman.

A rappeler que ce présumé meurtrier ne vivait pas avec la maman de l’enfant. Et le jour d’aujourd’hui, Jean Haba est recherché par l’autorité guinéenne, en attendant aussi les réactions des associations de défenses des droits de l’enfant et le ministère de l’action sociale face à ce dossier.

A suivre...

La Rédaction



Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha