Bannière

Réconciliation nationale : les artistes guinéens promettent une compilation musicale


Ce mardi 7 mars 2017, la commission provisoire de réconciliation nationale (CPRN) a rencontré les artistes et musiciens guinéens. L’objectif était de partager avec ces derniers le contenu du rapport de recommandations issues des consultations nationales.

Les co-présidents de la dite commission, Mgr Vincent Coulibaly, l’Archevêque de Conakry et le premier Imam de la Grande Mosquée Fayçal, El hadj Mamadou Saliou Camara, ont tous les deux présidé cette session.


D’entrée, le Co-président, Mgr Vincent Coulibaly, a d’abord exprimé son sentiment de gratitude envers les hommes de culture pour avoir répondu favorablement à l’invitation. Il a ensuite invité ces derniers à entrer dans l’esprit du processus de réconciliation qui interpelle presque toute la nation entière.

« La présente cession de partage avec les talentueux artistes de notre pays entre dans le cadre de l’agenda de nos activités consacrées à la vulgarisation et la dissémination des résultats et recommandations des consultations nationales dont le rapport a été remis le 29 juin 2016 au Chef de l’Etat pour une appropriation par toutes les parties prenantes du processus de réconciliation nationale. », rappelle, Mgr Vincent Coulibaly qui interpelle les artistes à la sensibilisation des populations.

Prenant la parole, l’artiste Yaya Bangoura a appelé l’ensemble des guinéens à la tolérance, le droit et la justice. « Ce que je peux dire aux guinéens, c’est de s’associer pour parler d’une même voix. Surtout la tolérance, le droit et la justice. Tous les guinéens doivent mettre la balle à terre pour que nous soyons unis. L’ethnocentrisme on doit jeter ça. On doit être uni pour que la Guinée aille de l’avant. Nous comptons faire un morceau de sensibilisation où on va faire les compilations dans les différentes langues pour que nous puissions donner un bon sens pour l’effervescence de l’unité nationale en Guinée ».

Quant à André Flamy, les artistes sont mieux placés d’autant qu’ils sont en contact avec toutes les couches sociales. « Aujourd’hui, pour bâtir une nation, toutes les composantes doivent être prises en compte. Sensibiliser c’est notre métier. Puisqu’on est en compact avec toutes les couches sociales. Nous les artistes, on est prêt à accompagner le processus de réconciliation en Guinée»

Pour sa part, Kerfala Kanté pense que l’Etat ne fait pas face à la situation des artistes quand ils ont en besoin. « On n’est pas considéré même par les autorités. Il y a même certains parmi nous qui sont malades, qui ne bénéficient pas de l’aide de nos autorités »

Après une série d’échanges fructueux entre les parti, El hadj Mamadou Saliou Camara, a conclu le débat en tendant la main aux artistes à les accompagner pour que la réconciliation soit réaliste.

« L’artiste est important dans un pays. Mais aujourd’hui on a deux groupes d’artistes. Il y a des artistes qui aident le Satan et il y a des artistes qui sauvegardent les valeurs de l’humanité. Alors on tend la main à vous les artistes pour nous aidez pour que la réconciliation soit une réalité en Guinée. »

Pour terminer, on rappelle que la consultation nationale a permis de toucher plus de 9 mille de nos compatriotes guinéens y compris ceux de la Diaspora. Le rapport de 240 pages remis au chef de l’Etat permettront de comprendre le panorama en ce qui concerne le défit lié à un processus de réconciliation nationale. Les opérations d’enquêtes réalisées sur le terrain ont donné 4898 enquêtes quantitatives soit 109% des prévisions. 732 interviews individuelles soit 102 % des prévisions. 104 focus groupe (un ensemble d’individus ayant des activités professionnelles en commun) soit 97% des provisions. 56 rencontres communautaires soit 102 % de nos prévisions.

Younoussa Sylla





Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha