Bannière

Restaurant de la direction des impôts : l’exemple d’une bonne reforme administrative


Après l’obtention en 2016 d’un résultat satisfaisant en termes de mobilisation de fonds, le Directeur Nationale des Impôts ambitionne d’entreprendre plusieurs reformes administratives. Au-delà des efforts consentis depuis quelques temps en faveur de son administration, Monsieur Aboubacar Makissa Camara continue de pontifier les voies et moyens pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des employés.

Il a réalisé plusieurs actions. Et l’une des actions les plus concrètes voire récentes de l’homme, figurant d'ailleurs parmi les plus marquantes, c’est bien l’implantation d’un Restaurant- Pâtisserie au sein du département des impôts. Cette action clamée par presque tous les travailleurs des impôts vient pour esquiver à ces derniers des déplacements réguliers. Ce qui dénote sans doute l’engagement et la volonté nécessaire pour rendre ce département indispensable en termes de recette fiscale.

Les travailleurs disent être fiers de l'action comme l’indique d’ailleurs cet administrateur civil, Monsieur Fassou Camara qui s’est fortement réjoui. « Ce restau est un joyau pour nous. Ça nous permet de nous restaurer sur place pour rentrer dans les bureaux et continuer le travail. Avant l’ouverture de ce restaurant, on était obligé d’aller se restaurer très loin, ce qui nous faisait perdre en temps et en énergie. Donc l’ouverture de ce restaurant a été une très bonne chose ».

Moussa Douno, inspecteur vérificateur, note que les services offerts dans ce restau sont d’une qualité extraordinaire. « Ce restaurant nous permet de ne pas nous éloigner de notre bureau. Ici on a l’accès facile. Les services qui sont offerts ici sont vraiment meilleurs ».

Pour Michel Camara, inspecteur des impôts, l’implantation de ce restaurant permet non seulement la productivité et le rendement mais aussi et surtout les reformes entreprises par son directeur qui sont en train de porter leur fruit : « Nos autorités ont bien voulu mettre ce restaurant pour juste accroitre la productivité et le rendement. Avant, on était obligé de se déplacer et aller en dehors même du service. Mais aujourd’hui, on peut venir là pour prendre tous les repas, les mets que nous désirons. Et je pense que toutes les reformes entreprises sont en train de porter leur fruit. Sur le plan même de reformes fiscales, sont très nombreuses. Je ne peux pas les citer. Mais elles sont toutes en train de porter fruit. On va le savoir concrètement dans deux ou trois ans. »

Mlle Bangoura Makhissa , responsable du restaurant, remercie son Directeur national qui n’a ménagé aucun effort pour offrir ce bijou aménagé. Pour elle, c’est un emploi jeune. « Je peux dire que c’est un emploi jeune. Nous sommes tous des hôteliers. Je pense que c’est un grand progrès pour la Guinée. Ici la prestation est bonne. Je prie Dieu qu’il lui donne longue vie. C’est un grand responsable, un cadre, un jeune qui emploie aussi des jeunes. Je l’encourage dans ce sens. Il a de bonne initiative ».

Dioubaté Morikè, chef cuisinier, indique à son tour que l’arrivée de ce restaurant a diminué le chômage. « L’arrivée de ce restaurant a diminué le chômage. Depuis son ouverture on a environ 40 à 50 employés. »

De la recommandations des employés

Fassou Camara : « La création des guichets uniques a permis aussi la sécurisation des recettes. Ce sont des actes d’une grande importance en matière de sécurisation de nos recettes. Nous souhaitons encore qu’il aille beaucoup plus loin. Tout ne peut pas se faire en même temps. Il est en train de poser des actes par ordre de priorité. Et nous souhaitons aussi qu’il aille plus loin dans l’amélioration de nos conditions de travail. Déjà cela se vérifie par les travaux de réfection même qu’il est en train de faire sur l’immeuble qui abrite la direction nationale des impôts . Alors ça améliore le cadre de travail, ce qui a aussi un impact sur la qualité du travail. »

Moussa Douno : « l’une de ses actions qui m’a marqué, que je considère d’ailleurs comme la meilleure, c’est celle qui a consisté au rajeunissement même de l’effectif. Parce que les jeunes sont mis dans les postes de responsabilité, ce qui est d’ailleurs une avancée. Ce que je lui demande, c’est qu’il doit être à l’écoute des uns et des autres. Parce qu’il n’est pas facile de gérer. Un grand chef est celui là qui a des grandes oreilles. Il faut qu’il écoute et posséder la collégialité de la prise de décision »

Michel Camara : « Le Directeur fait beaucoup de choses pour encore renouer d’autres reformes. Nous sollicitons du département beaucoup d’appui en plus sur le plan logistique, sur le plan administratif et sur tous les autres plans qui pouvaient œuvrer en faveur de la performance de l’administration fiscale ».

Bangoura Makhissa : « Au moment où on venait ici il était en train de faire la rénovation des bureaux. Avant, les gens sortaient pour aller manger ailleurs, mais depuis qu’il a mis ce restau personne ne part ailleurs. Ils viennent tous manger ici. Ils ne sont plus loin de leurs bureaux et ils n’ont plus de temps à perdre dans les gargotes. Ils sont là, ils sont bien entretenus avec le confort qui est là. Donc ça marche ».

Dioubaté Morikè : « Il y a deux grand salles. La salle d’en haut c’est le VIP et celle d’en bas fonctionne aussi de la même façon que l’autre. Si c’est plein en bas d’autres peuvent aller en haut, c’est le même prix. Il n’y a pas de différence entre les clients. Les conditions de travail ici sont bonnes. En tout cas pour le moment, on n’a pas de problème. La clientèle est contente. Les gens viennent manger à l’heure et repartent à leurs bureaux. Et ce ne sont pas seulement les travailleurs des impôts qui viennent ici, certains quittent d’autres départements pour venir manger. Et d’ailleurs on sollicite que d’autres viennent aussi. En ce qui concerne les cas sociaux, notre directeur est très actif. D’ailleurs depuis son arrivée, il a beaucoup changé au niveau de l’administration sur le plan de la reforme. Il nous facilite beaucoup de choses. Donc on n’a pas de problème à son niveau. »

A suivre…

Sylla et Yombouno




Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha