Bannière

Santé : Le Ministre Abdourahmane Diallo défend son bilan


Après une année de sa prise de fonction, le Ministre de la santé Dr Abdourahmane Diallo a présenté son bilan ce jeudi 28 décembre 2016, devant les cadres de son département et les hommes de medias. Le débat était focalisé sur cinq points brûlants de sa feuille de route prescrite par son premier ministre, qui sont entre autres : Le Renforcement de la prévention et la prise en charge des maladies et des institutions d’urgence.

Sur ce point, le Ministre dira « nous avons mis en place et équipé 8 équipes régionales d’appui de riposte aux épidémies, construis 29 centres de traitement épidémiologies, arrêté la transmission de la maladie a virus Ebola lors de sa résurgence en mars 2016 à kporapara. Nous avons effectué six campagnes de vaccination de masse contre la poliomyélite avec plus de 3700.00 enfants de 0-59.

La promotion de la santé de la mère et de l’enfant : nous avons doté, centres médicaux communaux et centres de santé du pays en kits obstétricaux de césariennes 8100 kits, d’accouchements 138.000 kits et de consultations prénatales,…

Le renforcement du système national de santé : nous avons procédé à la restructuration du Ministère avec la création de nouvelles directions et l’Agence.

Pour améliorer la gouvernance sanitaire : nous avons doté notre département en connexion internet haut débit avec un partage intégré.

Pour offrir des soins de qualité aux malades : nous avons démarré et assuré le suivi des travaux de construction, rénovation de l’hôpital national Donka 50% d’exécution, des hôpitaux communaux de Matoto 90% d’exécution.

Pour l’année de 2017 qui s’annonce c’est de parachever les infrastructures entamées en 2016, tout en les équipant et les dotant des cadres compétents, ainsi que la finalisation des projets en cours.

Pour le cas des médicaments grossistes, Dr Diallo a rappelé que son cheval de bataille consiste à l’assainissement du secteur. Contrairement à la Guinée qui totalise 96 grossistes de nos jours pour onze millions d’habitants, alors que la norme sous régionale, c’est quatre grossistes pour des pays plus peuplées que la Guinée contre deux seulement pour le Gabon.

Camara Ibrahima Sory

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha