Bannière

Santé: la Directrice communale de la santé de Dixinn parle de ses ambitions


La Directrice communale de la santé de Dixinn a accordé un entretien à notre rédaction. Mme Madina Sissoko a évoqué d’importants sujets liés à l’actualité socio-sanitaire de la commune. Elle a aussi expliqué de passage le rôle que joue actuellement le comité technique communal de la santé de Dixinn présidé par le maire.

Lisez…

Parlez-nous du comité technique communal de la santé de Dixinn ?

Au fait, c’est une instance instaurée par le gouvernement de la République de Guinée depuis la mise en place des soins de santé primaire en 1988. C’est un cadre de concertation de tous les acteurs impliqués dans la gestion de la santé de notre zone de couverture en l’occurrence la commune de Dixinn. Donc au cours de cette concertation, nous faisons le bilan de toutes les activités que nous menons dans nos structures. Ces activités sont entre autres, la surveillance épidémiologique de maladie à potentielle épidermique, le programme élargi de vaccination, la nutrition, la consultation primaire curative, la consultation prénatale, le planning familial et tous ce qui a attirait à la santé de la mère et enfant. Donc après ce bilan nous voyons la tendance, nous évaluons les insuffisances et nous faisons des proposons de solutions pour les mettre en œuvre pendant le trimestre qui suit dans tous les six mois, nous faisons ce grand rendez-vous de bilan de nos activités sanitaires.

Quel est l’objectif visé dans tout cela ?

L’objectif, c’est de voir effectivement ce que les structures font, et essayer de cerner les problèmes de glot d’étranglement, puis de trouver des solutions fiables de tous les concourants à l’amélioration de la qualité de service que nous menons à la population.

Quels sont vos liens de ce comité avec les structures sanitaires privées ?

De plus en plus nous nous partons vers le partenariat public privés. Au lieu que ça soit seulement nos structures publiques, nous invitons les structures privées à venir vers nous et améliorer la collaboration entre nous.

Comment est structuré le comité ?

Ce comité est composé de la mairie qui est le premier responsable, et ses conseillés ; Le directeur de micro réalisation ; Les membres de comités santé et hygiène ; Les chefs des centres de santé publics et privés ; Quelques cadres de la direction communale de la santé ; Des émissaires venus de la direction de la santé de la ville de Conakry et le Ministère de la santé.

Vote commune comprend combien de structures de santé publiques ?

Dans cette commune, nous avons quatre(4) structures sanitaires publiques. Nous avons le l’hôpital communal de la minière, le centre de santé de Dixinn, le centre de santé Maciré, et le centre de santé de Haffia.

Est-ce que toutes ces structures de santé sont équipées ? Et si oui quelle est votre stratégie pour les équiper ?

A notre nouveau, on remonte des informations au niveau central. C’est à eaux de prendre des décisions de mettre en œuvre ce travail de construction des infrastructures et équipements.

La direction nationale de la santé de la ville de Conakry a présenté son premier bilan, est-ce que cela à un impact positif pour votre commune ?

Oui en fait, c’est l’ensemble du travail des communes que nous présentons au niveau de la direction de la santé de la ville de Conakry. C’est ce qui fait l’ensemble de travail de la direction de la santé de la ville de Conakry, ce que nous présentons pour sortir les rapports des communes de Dixinn, Matam, Matoto, Koloum, c’est ce grand rapport que nous présentons pour la ville de Conakry.

Est ce qu’on peut savoir sur le nombre de vaccination effectué au cours d’une période annuelle par exemple ?

Vous savez, il y a deux sortes de vaccinations. Il y a la vaccination de routine qui se fait tous les jours où les femmes viennent avec leurs enfants. Il y a aussi la vaccination de masse que nous faisons dans le but d’éliminer ou de contrôler une maladie. Par exemple, la vaccination contre la poliomyélite. Donc pour cette année 2017 on a déjà fait deux tours.

Quels sont vos projets en perspective pour cette commune ?

On a beaucoup de projets en perspectives pour notre commune. D’abord c’est pour renforcer le partenariat entre le public et privé. Ensuite, renforcer la supervision que nous menons tous les deux mois dans les structures. Aussi, on doit renforcer la formation de nos agents, renforcer la PCI (la Prévention et le Contrôle des Infections dans nos structures) et ne pas abandonner nos bonnes habitudes que nous avons eues au cours de la gestion d’Ebola par rapport à l’hygiène des structures.

Votre dernier mot pour le personnel de la santé de votre commune.

Je demanderais à tout le personnel de continuer à bien travailler pour la communauté. Je sais qu’on n’a pas notre dû, mais comme c’est le patriotisme, je demanderais à tout le monde de retrousser les manches pour vraiment servir la population.

Merci Madame

Ce moi qui vous remercie

Entretien réalisé par Camara Ibrahima Sory

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha