Bannière

Sénégal: Macky Sall fixe ses ambitions pour 2019 «Je veux être réélu dès le 1er tour»


Alors qu’il n’avait remporté les dernières législatives avec moins de 50% des voix, Macky Sall Rechercher Macky Sall veut faire mieux pour la prochaine présidentielle Rechercher présidentielle . Le Président sénégalais a, en effet, déclaré jeudi, qu’il voulait être réélu dès le 1er tour Rechercher 1er tour en 2019 Rechercher 2019 , a relevé KOACI.COM.

En visite dans la ville sainte de Tivaouane Rechercher Tivaouane pour les besoins du Gamou (célébration de la naissance du prophète Mohammed ), Macky Sall Rechercher Macky Sall a reçu en audience ses camarades de la ville religieuse. « Je veux être réélu dès le premier tour de la présidentielle Rechercher présidentielle de 2019 Rechercher 2019 », leur a lancé Macky Sall Rechercher Macky Sall .

Mais déjà, pour réussir le coup, le patron de l’Apr (pouvoir) leur a fait savoir qu’il fallait qu’ils s’investissent davantage sur le terrain pour satisfaire les préoccupations des Sénégalais. Ce, pour éviter la répétition des piètres résultats enregistrés à Tivaouane Rechercher Tivaouane aux dernières législatives.

« Si c’était une élection Rechercher élection présidentielle, avec vos piètres résultats je serais au second tour. Vous êtes en deçà de 50%, presque 39% », déplore-t-il notant qu’il est inconcevable que les militants de Tivaouane Rechercher Tivaouane aient enregistrés de si faibles taux alors qu’ils comptent un fort potentiel électoral.

Mais le Chef de l’État sénégalais n’a-t-il pas des ambitions démesurées ? En tout cas lors des dernières élections législatives, sa grande coalition, « Benno Bokk Yaakaar », n’a pu obtenir qu’un de plus de 49% des voix. Toutefois, ce résultat n’avait pas empêché à la mouvance d’obtenir une large majorité à l’Assemblée nationale.

Les prochaines élections présidentielles au Sénégal doivent se tenir au plus tard en mars 2019 Rechercher 2019 . Macky Sall Rechercher Macky Sall qui a déjà « déclaré » sa candidature fera sans doute face à plusieurs adversaires, notamment l’ancien Premier ministre Idrissa Seck Rechercher Idrissa Seck , le fils de l’ex Président Abdoulaye Wade, Karim Wade mais aussi le maire de Dakar Khalifa Sall .

Ce pendant pour ces deux derniers des démêlés avec la justice pourraient empêcher leur candidatures.

Selon la constitution du Sénégal, pour être élu au premier de l’élection présidentielle, il faut obtenir 50 % des voix plus un.

Avec KOACI.COM.

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha