Bannière
Bannière

Session budgétaire 2017 : « Nous demandons au premier ministre de faire en sorte que les priorités de la population soient prises en compte », Honorable Mohamed Lamine Kamissoko, député


A l’occasion de la session Budgétaire de l’Assemble Nationale ouverte le mercredi 05 Octobre 2016, l’Honorable Mohamed Lamine Lamine Kamissoko, député de la Mouvance Présidentielle et Membre du Bureau politique National du RPG Arc En Ciel, a bien voulu donner ses impressions par rapport à cette rentrée parlementaire consacrée à l’adoption du Budget de l’année 2017.

Dans son intervention, l’honorable Mohamed Lamine Kamissoko, député de la mouvance présidentielle et membre du Bureau politique Nationale du RPG, a déclaré : « D’abord, c’est un sentiment de satisfaction dans la mesure où la majorité des députés ont répondu à ladite session Budgétaire malgré certains sont en mission au compte de la CEDEAO. Les membres du Gouvernement étaient également présents, les ambassadeurs, le représentant du Chef de l’Etat, donc tout le monde était là. Et, c’est une réelle satisfaction qu’on a bénéficiée ce matin à l’hémicycle » a-t-il déclaré. Avant d’ajouter : « Vous savez, le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif se retrouvent autour du Budget. Puisque l’un exécute et l’autre adopte et contrôle les lois. Donc, si tout ce travail doit se faire dans l’intérêt supérieur de la nation, il y a des raisons bien précises qui permettent quand même au Chef de l’Etat d’intervenir dans le sens de la satisfaction des besoins de cette population. Donc, nous demandons au gouvernement, surtout au premier ministre, de faire en sorte que les priorités de la population soient prises en compte et que le taux de croissance escompté soit atteint », a-t-il ajouté.

S’agissant de climat politique guinéen dans ces derniers temps, le député du Rassemblements du Peuple de Guinée(RPG) a affirmé : « Virtuellement, ça commence à aller bien, à condition que cela soit renforcé, constitué, partagé et accepté dans l’âme et dans notre propre conscience. Qu’il soit traduit dans nos comportements concrets. Je crois, ça sera au bénéfique de la population. Si nous partons dans ce sens là, j’espère qu’avec la main tendue du chef de l’Etat à l’opposition, ça n’a pas été pour la première fois. Car depuis son accession au pouvoir, il l’a toujours fait. Le président a toujours sollicité une démocratie civilisée en Guinée avec des dialogues sincères au bénéfique de l’intérêt du peuple de Guinée. Il a toujours sollicité ce dialogue là. Mais, malheureusement ce dialogue, à un moment donné, était considéré comme un simple prétexte de rencontre, mais en réalité qui n’était pas traduit dans les sentiments et dans les actions », a-t-il affirmé.

Pour clore, il a souligné ceci : « Mais, au jour d’aujourd’hui, j’espère que l’élan amorcé par ce dialogue, si les gens sont dans l’esprit du Chef de l’Etat. Je crois que la finalité sera à l’avantage de tout le peuple de Guinée, parce que nous voulons quand même un climat politique apaisé en Guinée. La concurrence est normale entre l’opposition et la mouvance. C’est le jeu démocratique. Mais que cela soit sur la table de discussion et de négociation. Maispas toujours de descendre dans les rues pour faire des victimes», a-t-il conseillé.

Sylla Ibrahima Kalil

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha