Bannière
Bannière

Société Civile : La CANEG tient son premier forum en faveur de la consolidation de la paix en Guinée


A l’occasion de la célébration de la journée du 21 Septembre, fête internationale de la paix, la Convention des Acteurs Non Etatiques (CANEG) de Dr Sékou Gouressi Condé a organisé, ce mercredi, son premier forum national pour le dialogue et consolidation de la paix en Guinée.

Ténue dans la salle du 28 septembre, cette rencontre a connu la présence des représentants du gouvernement, les parties politiques, les institutions nationale et internationale, la société civile et tant d’autres.

Dans son intervention, le président de la CANEG, Dr Gouressi Condé a indiqué que sa structure a suivi l’évolution des dialogues successifs en Guinée et tiré toutes les leçons des conditions qui ont présidé aux malheureux dénouements portant sur des pertes en vies humaines, des dégâts collatéraux économiques très graves. « Il était important qu’en cette journée du 21 septembre que les organisations de la société civile démontrent encore une fois, tout l’intérêt qu’elles accordent au dialogue pas en tant qu’élément fondamental du dialogue national, mais en tant qu’élément prioritaire » a-t-il indiqué.

Selon lui, le dialogue politique qui va entrainer le dialogue social, le dialogue culturel. Le dialogue ne doit pas être confisqué au plan électoral, le dialogue rassure, le dialogue permet de connaitre comment les autres se portent, qu’est ce qu’ils ont envie de dire, pourquoi ils adoptent telle ou telle position. « Nous société civile nous voulons rassurer les acteurs politiques, de notre soutient, de notre accompagnement, mais aussi de notre surveillance et de notre vigilance par rapport à l’application des accords qu’ils vont passés entre eux. » a fait savoir le président de la CANEG.

En effet, le Dr Sékou Gouressi Condé a indiqué que ce forum est un préalable à une série d’autres forums sur le renforcement du dialogue en Guinée. Il estime que ledit forum permettra de créer une synergie de la société civile sur la question du dialogue et de la consolidation de la paix. « Des séances répétitives de discussion et d’échange entre les organisations de la société civile, en suite des groupes de la société civile rencontreront les institutions, les responsables représentant de la mouvance et de l’opposition pour leur poser la question de savoir ce qu’ils attendent de la société civile et pour leur dire ce que nous aussi nous attendons d’eux. » a-t-il expliqué.

Quant au représentant du gouvernement à cette rencontre, le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté, M. Kalifa Gassama Diaby a fait savoir qu’il est extrêmement important que le peuple de Guinée fasse de la problématique de la paix un souci permanent « Il faut que nous pussions institutionnellement être dans le fonctionnement des institutions, socialement dans les rapports sociaux, économiquement dans la redistribution des biens publiques et des richesses de la nation pour faire en sorte que ce pays pusse créer une société qui a des conditions et des facteurs de paix. »

Par ailleurs, le ministre Gassama Diaby soutient que pour construire la paix, il faut lutter contre la pauvreté, contre la misère, contre la fin, la discrimination, l’injustice, l’exploitation abusive des ressources humaines. Car la société civile est une composante importante dans cette bataille. « Il est donc extrêmement important pour nous gouvernement de venir écouter leurs expériences mais aussi leurs perceptions de la problématique et travailler ensemble pour essayer de faire avancer les choses dans l’intérêt de tous les guinéens, mais aussi dans le respect des droits des uns et des autres. » a-t-il conclu.

Mohamed Soumah pour kibarounews.com

Comments (0)

  1. Aucun commentaire pour le moment.

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas mis en ligne. Les champs avec un * sont obligatoires.

CAPTCHA ERROR!
captcha